Ink book

  • Le banquet

    Platon

    Un banquet est donné en l'honneur du poète Agathon, chacun des convives va prononcer un discours en hommage à Eros, dieu de l'amour.
    Un texte dialectique d'une beauté stylistique incroyable, qui nous plonge dans un autre monde (celui où les esclaves servent à boire et à manger), une autre culture (où l'amour homosexuel n'est pas tabou), une autre mentalité (où Socrate est défini comme celui qui est le seul capable de philosopher après avoir si bu), enfin une autre philosophie (ou l'Amour comme l'idée du Beau, du Bien et du Vrai) : tout le charme de l'ère antique est contenu dans ce chef-d'oeuvre de la littérature philosophique.
    D'après une traduction de Victor Cousin, fidèle au texte grec.
    Une édition de référence en appui avec Monsieur le professeur de philosophie Jean Baillat, qui intègre une découpe par chapitre du texte de Platon suivant plusieurs séquences essentielles : INTRODUCTION AU BANQUET I ; ; II ; III ; IV - Le discours de Phèdre V - Le discours de Pausanias VI - Le discours d'Eryximaque VII - Le discours d'Aristophane VIII - Le discours d'Agathon IX - LE DISCOURS DE SOCRATE X. Introduction méthodique ; XI. Nature de l'amour ; XII. Dialogue avec Diotime ; XIII. L'origine de l'amour ; XIV. L'Amour comme désir d'immortalité ; XV. L'initiation PARFAITE - Discours d'Alcibiade XVI. L'arrivée d'Alcibiade ; XVII. Éloge de Socrate - CONCLUSION XIII


    Nouv. éd. entièrement revue et corrigée.
    Format professionnel © Ink Book édition.

  • La désobéissance civile est un ouvrage majeur de la philosophie révolutionnaire et contestatrice.
    Un petit livre qui inspira beaucoup d'homme dont GANDHI et Luther King.
    Suivi d'un court texte de Voltaire sur "la liberté de penser". Un dialogue philosophique entre deux personnages que tout opposent : Boldmind (Bold Mind pour esprit audacieux) et Medroso (en espagnol, signifiant peureux, craintif). Une défense intelligente de la Liberté des Lumières contre l'obscurantisme, l'intolérance et les préjugés.


    Format professionnel électronique © Ink Book édition.

  • Gorgias

    Platon

    Le Gorgias est peut-être le dialogue où le talent de Socrate brille de tout son éclat dans ses affrontements où il met échec et mat ses contradicteurs sophistes (en particulier Calliclès).
    Socrate laisse parler son interlocuteur, feint plus ou moins d'abonder pour lui laisser le loisir de s'exposer et petit à petit met en évidence les contradictions, les failles. Et puis le thème des échanges dynamise le rythme : la liberté, le bien le mal, vaut-il mieux subir l'injustice que la commettre...
    Une oeuvre intemporelle qui nous rappelle in fine que l'art du sophisme, l'art du « bien parler » - celui des avocats et des politiques, l'art du mensonge enfin, doit être combattu sans cesse par la Vérité.
    Traduction, notice et notes d'Émile CHAMBRY.

    Format professionnel électronique © Ink Book édition.

  • Nietzsche présente lui-même ce livre comme un « 5 e évangile », il veut en faire l'équivalent des poèmes de Goethe, de Dante Alighieri et des textes de Luther. Ainsi parlait Zarathoustra est ainsi à la fois un long poème et une oeuvre de réflexion sur une nouvelle promesse d'avenir pour l'homme. Pas de grandes certitudes ici, ni de formules toutes faites ou des théories abstraites, mais un questionnement intérieur dont le cheminement mène à la réflexion et au dépassement de soi.
    Edition intégrale (4 parties) avec une note du traducteur Henri Albert en guise de présentation.

    Format professionnel électronique © Ink Book édition.

  • Le prince

    Machiavel

    En révélant les mécanismes du pouvoir, et en recommandant leur usage lorsque la situation l'exige et que la faiblesse de caractère peut avoir des conséquences encore pires, Machiavel nous délivre le point de vue unique d'un homme de terrain, d'un théoricien de génie, d'un écrivain dont Nietzsche fera l'éloge stylistique, et d'une honnêteté pratique et intellectuelle complète.
    Contenant : LE PRINCE - suivi de 3 textes courts de Machiavel DESCRIPTION DE LA MANIÈRE DONT LE DUC DE VALENTINOIS FIT METTRE À MORT VITELLOZZO, OLIVEROTTO DA FERMO, LE SEIGNEUR PAGOLO ET LE DUC DE GRAVINA. - LETTRE À VETTORI - TRÈS PLAISANTE NOUVELLE DU DÉMON QUI PRIT FEMME
    Nouv. éd. entièrement revue et corrigée.
    Format professionnel © Ink Book édition.

  • Micromégas, c'est d'abord l'histoire d'un géant qui se voit obligé de quitter sa planète pour avoir écrit un livre trop audacieux... Entre science-fiction et philosophie, c'est ainsi que Voltaire renoue avec la tradition des voyages extraordinaires...

    Suivi de « L'ingénu »
    Un jeune huron en provenance de Plymouth débarque à Saint-Malo après avoir été fait prisonnier par les anglais. Sommé de choisir entre rester en Angleterre ou rester dans sa famille, cet Huron arrive ainsi au prieuré de Notre-Dame de la Montagne où lui sont présentés l'abbé de Saint-Yves et sa charmante jeune soeur... Une aventure picaresque ponctuée de thèmes chers à Voltaire: l'injustice, le conflit religieux (jésuites/jansénistes), la condamnation de la justice et de ses serviteurs (le bailli et son fils sont ridiculisés), la liberté de pensée...

    Format professionnel électronique © Ink Book édition.

  • Fondation de la métaphysique des moeurs est une oeuvre d'Emmanuel Kant parue en 1785. Le titre allemand d'origine est Grundlegung zur Metaphysik der Sitten, traditionnellement traduit par Fondements de la métaphysique des moeurs, titre assez impropre puisqu'il n'y a selon Kant qu'un « fondement ».
    Contenant : Préface - Première section : Passage de la connaissance rationnelle commune de la moralité à la connaissance philosophique - Deuxième section : Passage de la philosophie morale populaire à la métaphysique des murs - Troisième section : Passage de la métaphysique des murs à la critique de la raison pure pratique.
    Format professionnel électronique © Ink Book édition.

  • Manuel

    Epictète

    Epictète fut esclave. Persécuté et régulièrement battu par son maître, il réussit à s'échapper. Puis il enseigna la philosophie au grès de sa route. Libre et fervent représentant de l'art oratoire, il n'a jamais écrit ; mais sa pensée lui a survécu. Le Manuel d'Épictète devint ainsi un ouvrage compilé par Arrien (95-175) qui rapporte la doctrine du philosophe stoïcien Épictète (50-127). Son premier principe étant de n'attacher d'importance qu'à ce qui dépend de nous.
    EDITION PEU COMMUNE, dans la traduction effectuée par ANDRÉ DACIER .
    Format professionnel électronique © Ink Book édition.

  • Cit. : " [...] partout où il y a troupeau, c'est l'instinct de faiblesse qui a voulu le troupeau et la sagesse du prêtre qui l'a organisé. Ne l'oublions pas : par nécessité naturelle les forts ont tendance à se séparer autant que les faibles ont tendance à s'unir [...] "
    Dans "La généalogie de la morale", Friedrich Nietzsche poursuit sa remise en cause des valeurs fondatrices de nos sociétés, plus particulièrement les notions de juste et d'injuste, de bon et de mauvais. Il nous renseigne sur les sources de ces valeurs et de ce qui les a fondées, afin de prouver qu'elles ne sont en rien naturelles, mais bien l'oeuvre patiente et acharnée des hommes au cours de notre histoire.
    Traduction par Henri Albert.
    Format professionnel électronique © Ink Book édition.

  • LE RIRE

    Henri Bergson

    « Du mécanique plaqué sur du vivant ». Cette formule n'est pas elle-même plaquée mécaniquement par Bergson sur le rire! Bien au contraire, c'est un Bergson à la fois psychologue, sociologue, philosophe de l'art et moraliste qui écrit Le Rire. Essai sur la signification du comique en 1900, au coeur d'une oeuvre dont ce livre est une étape majeure, et d'un moment dont il traverse tous les enjeux. Une diversité infinie donc, mais plus que jamais dans une intuition, dans une écriture d'une simplicité extrême qui en font un chef-d'oeuvre unique.
    Format professionnel électronique © Ink Book édition.

  • Le politique

    Platon

    Platon expose ici le premier « modèle » d'organisme social - ou de l'art de commander.
    Format professionnel électronique © Ink Book édition.

  • "J'admire Wagner partout où c'est lui-même qu'il met en musique."
    Un rapport singulier a uni Nietzsche à Wagner. Mais le musicien allemand, admiré par Nietzsche - la musique de Wagner lui a inspiré son premier ouvrage : la naissance de la tragédie -, deviendra également la cible de ses attaques les plus virulentes comme celles exposées dans ces deux ouvrages que nous publions ensemble : Le Cas Wagner (1888) et Nietzsche contre Wagner (1889), le dernier livre écrit par le philosophe allemand avant qu'il ne perde définitivement la raison.
    Format professionnel électronique © Ink Book édition.

  • « Le rôle de la France dans l'évolution de la philosophie moderne est bien net : la France a été la grande initiatrice. Ailleurs ont surgi également, sans doute, des philosophes de génie ; mais nulle part il n'y a eu, comme en France, continuité ininterrompue de création philosophique originale. Ailleurs on a pu aller plus loin dans le développement de telle ou telle idée, construire plus systématiquement avec tels ou tels matériaux, donner plus d'extension à telle ou telle méthode ; mais bien souvent les matériaux, les idées, la méthode étaient venus de France. Il ne peut être question ici d'énumérer toutes les doctrines, ni de citer tous les noms. Nous ferons un choix ; puis nous tâcherons de démêler les traits caractéristiques de la pensée philosophique française. Nous verrons pourquoi elle est restée créatrice, et à quoi tient sa puissance de rayonnement. » Henri Bergson
    Format professionnel électronique © Ink Book édition.

  • Traité du Destin

    Cicéron

    Cit. "Pour moi, il me semble que si le Destin, et mieux encore l'aveugle fatalité, la nécessité absolue de toutes choses, ont un défenseur, et la liberté un ennemi, c'est bien ce philosophe qui déclare qu'on ne peut échapper à la fatalité qu'en recourant à cette déclinaison chimérique. "
    Un essai profondément moderne car construit sur la revendication victorieuse du libre pouvoir humain contre les dogmes, les superstitions et le hasard.
    Cicéron, de son véritable nom Marcus Tullius Cicero, fut un orateur de talent et joua un rôle politique majeur dans la vie publique de Rome. Il est aussi l'auteur de nombreux traités philosophiques d'inspiration stoïcienne, dont son "Traité sur le destin" qui constitue peut-être son oeuvre la plus importante par les idées de volonté, d'individualisme ou de libre arbitre qu'elle dresse contre le fatalisme et la croyance aveugle au Fatum (destin).
    Texte établi et traduit par M. Nisard.

    Format professionnel électronique © Ink Book édition.

  • Recueil des discours politiques de Hume - ou douze discours qui constituent sa plus importante contribution à l'économie politique.
    Contenant : Du commerce, Du luxe, Sur l'argent, De l'intérêt, De la balance du commerce, De la balance du pouvoir, Sur les impôts, Sur le crédit public, Sur quelques coutumes remarquables, Sur le nombre d'habitants parmi quelques nations anciennes, Sur la succession protestante, Idée d'une république parfaite.
    Nouv. éd. entièrement revue et corrigée.
    Format professionnel © Ink Book édition.

  • "Que Locke me paraît diffus et lâche, La Bruyère et La Rochefoucauld pauvres et petits en comparaison de ce Thomas Hobbes" (Diderot).
    Traduction Du Baron d'Holbach.
    Contenant : - Livre I : De l'entendement ; Livre II : Des passions ; Livre III : De la morale
    Format professionnel électronique © Ink Book édition.

  • Réédition de la fameuse analyse des fondements des cités grecques et romaines, parue en 1864: un des principaux ouvrages de l'historien qui, définissant les règles d'une méthode d'étude, contribua à fixer les procédures de l'histoire scientifique. Rappelons également que Numa Denys Fustel de Coulanges fut élève à l'École Normale Supérieure, puis travailla à l'École française d'Athènes. En 1858, après avoir passé l'agrégation, il présenta ses deux thèses de doctorat, l'une en français, l'autre en latin. Cette dernière, consacrée à Vesta, était en fait une ébauche de ce qu'allait être "La Cité antique"...
    Format professionnel électronique © Ink Book édition.

  • L'homme stupide

    Charles Richet

    Comme Nietzche avant lui, qui ne sortira pas indemne de son expérience d'infirmier volontaire lors du conflit franco-allemand de 1870-71, Charles Richet en la qualité de médecin pendant la Grande guerre, ressortira plus que jamais meurtri par cette expérience.
    Il en découle une oeuvre singulière et passionnée. Une oeuvre révoltée et sincère à la fois.
    « Donc, ô lecteur, qui que tu sois, intellectuel ou artisan, ce livre va troubler, fût-ce pour un instant, la bonne opinion que tu as de toi-même. Il ébranlera cette conviction intime, que tu es sage, prudent, raisonnable. C'est peu agréable de s'entendre dire qu'on est stupide, et c'est plus désagréable encore d'en recevoir la démonstration. »
    Charles Richet obtint en 1913 le prix Nobel de physiologie ou médecine pour sa découverte de l'anaphylaxie.
    Format professionnel électronique © Ink Book édition.

  • Citation (début de texte) :
    « C'est devenu un lieu commun d'objecter à la morale de Kant son formalisme ; et l'objection, fondée primitivement sur des raisons logiques, sur l'impossibilité de retrouver, à partir d'un principe purement formel, des déterminations concrètes, semble tenir une force plus grande encore et plus décisive des efforts qui sont faits dans tous les sens pour constituer par d'autres voies une science positive de la morale. Il ne saurait être question de contester la légitimité de ces efforts, ni l'intérêt des résultats auxquels ils peuvent aboutir : on voudrait seulement se demander s'ils doivent nécessairement supprimer le genre de problème que Kant a posé, surtout le genre de méthode qu'il a pratiqué. » (Victor Delbos)
    Une approche critique, mais une approche éclairée et éclairante de l'idée de Morale chez Kant, par le philosophe historien français Victor Delbos.
    Format professionnel électronique © Ink Book édition.

  • Le neveu du compositeur Jean-Philippe Rameau a réellement existé et Diderot l'a effectivement rencontré.
    Il est médiocre, envieux et ne s'en cache pas. A longueur de dialogue avec le philosophe - Diderot, donc - il justifie, voire revendique sa médiocrité par la faiblesse et l'hypocrisie d'une certaine société qui entretient cette médiocrité : il est en effet régulièrement engagé dans des soupers donnés dans la haute société pour amuser et flatter les hôtes et les invités de marque. Au passage, il ne se prive jamais de s'empiffrer et c'est de ça qu'il vit... Un être cynique donc, du moins en apparence, mais qui marquera des points auprès du philosophe qui, en dépit de sa désapprobation du personnage, ne peut qu'admettre la finesse de certains de ses jugements.
    Une belle analyse de la société mondaine d'alors... qui est toujours valable aujourd'hui - puisque c'est en lisant un tel ouvrage que le lecteur réalise que le monde n'a pas tellement évolué au cours des deux derniers siècles...sur certains points du moins.
    Suivi de « Jacques le fataliste et son maître » : Diderot a écrit ce roman entre 1771 et 1778 et semble s'être inspiré de Tristam Shandy de Laurence Sterne en abordant un thème emblématique du 18ème, le fatalisme. L'histoire : deux hommes, un maître et son valet Jacques partent sur les chemins à cheval vers une destination qu'on ne connaît pas en discutant des histoires arrivées à l'un ou l'autre.
    Format professionnel électronique © Ink Book édition.

  • Kérouac, l'un des chefs de file de la beat generation, adorait les Confessions de Rousseau, et l'on comprend pourquoi : c'est le premier livre nomade écrit par un homme immature, une sorte d'éternel adolescent et qui s'assumait tel. Pour aborder sans peur les Confessions, il faut oublier le Rousseau philosophe, inspirateur de Robespierre et des gauches pendant au moins deux siècles, et les lire comme un formidable roman picaresque, où les masques tombent, où l'homme est nu et où tout est dit, parfois crûment.
    Suivi de « Les rêveries du promeneur solitaire » : le dernier ouvrage de Rousseau, différent des « Confessions » par son style et son intention, moins personnel peut-être, moins de psychologie humaine aussi dans son approche de soi au profit d'un éclairage sincère sur son mode de pensée philosophique...
    Format professionnel électronique © Ink Book édition.

  • Ici, pas de Nietzsche de représentation, affirmateur d'une quelconque volonté de puissance quelque peu schopenhauerienne ; pas de Nietzsche surhumain, prêt à considérer l'homme comme un pont, et non un but. Ici, c'est le Nietzsche humble qui fait face, celui que l'on aime ; facétieux, farceur, prêt à transformer l'univers entier en une vaste comédie ("Le gai savoir"). Le Nietzsche analyste et amoureux des arts, enfin ("L'origine de la tragédie")...
    Traduction de «Die Frhliche Wissenshaft (La Gaya Scienza)», par Henri Albert et traduction de J. Marnold et J. Morland pour "l'origine de la tragédie" (Die Geburt der Tragdie).
    Format professionnel électronique © Ink Book édition.

  • Après la Naissance de la tragédie, dans laquelle il cherche à comprendre comment naît la tragédie grecque et de quelle manière elle est liée par essence à la culture allemande incarnée par Richard Wagner, Nietzsche s'attaque de manière plus explicite à des sujets actuels. Bien que le titre d'ensemble soit traduit par Considérations Inactuelles ou Considérations Intempestives, le sens du titre allemand est littéralement : Considérations à contretemps. Ce sont donc des réflexions sur des sujets d'actualité (les philistins de la culture, l'histoire, Schopenhauer, Wagner), mais que Nietzsche s'efforce de traiter à contre-courant, en s'aidant de la philologie et du contact avec la culture grecque.
    Format professionnel électronique © Ink Book édition.

  • Le citoyen

    Thomas Hobbes

    « Hors de la société civile, chacun jouit d'une liberté très entière, mais qui est infructueuse, parce que, comme elle donne le privilège de faire tout ce que bon nous semble, aussi laisse-t-elle aux autres la puissance de nous faire souffrir tout ce qu'il leur plaît. » Hobbes, Du citoyen, 1642.
    Thomas Hobbes pose ici son regard sur les vertus de justice et de Droit d'une société civile.
    Traduction de Samuel de Sorbière.
    Format professionnel électronique © Ink Book édition.

empty