• La fin du monde ne survint pas en l'an de grâce 1420. Pourtant, bien des signes l'avaient présagée.

    Les sombres prophéties des chiliastes ne s'accomplirent pas. Ils avaient annoncé la fin des temps avec précision : en février de l'an 1420, le lundi suivant la Sainte-Scolastique. Mais voilà... le lundi passa, vint le mardi puis le mercredi... et rien. Le Temps du Châtiment et de la Vengeance précédant la venue du royaume de Dieu n'advint pas. Mais, pour sûr, on ne s'ennuyait point !
    C'est ce que pensait Reinmar von Bielau, surnommé Reynevan, un savant herboriste lié aux puissants de l'époque, espion et magicien à ses heures. Ce jeune homme, épris de la belle et fougueuse Adèle, l'épouse d'un seigneur silésien vivait des moments de passion inoubliables. Jusqu'au jour où les amants furent surpris par les frères du mari trompé. Ce fut le début des ennuis pour Reynevan...
    Découvrez son destin exceptionnel à travers cette grande fresque d'aventures, par l'auteur best-seller de la saga du Sorceleur. Mêlant Histoire et fantastique, La Trilogie hussite prend place durant les croisades de Bohême, qui façonnèrent l'Europe du XVe siècle.
    Une immersion dans une période passionnante de notre histoire, au fabuleux souffle épique !

  • Espagne, Andalousie, XVIe siècle. La Reconquista est terminée. Charles Quint règne sur une Espagne réunifiée et catholique.
    Sinan est un enfant qui vit avec sa soeur jumelle, Rufaida à Grenade. Musulmans convertis par nécessité à la religion catholique, sa famille les envoie à Montpellier pour échapper à une Inquisition toujours plus féroce. Là-bas ils tomberont dans une France embrasée par les guerres de religion...

    Mélangeant récit historique et fantasy, Jean-Laurent Del Socorro nous offre une nouvelle fois un grand roman, dans le sillage de Royaume de Vent et de colères avec l'un de ses personnages dans le rôle clef.


  • PRIX IMAGINALES DES LYCÉENS 2015


    PRIX RÉVÉLATIONS DES FUTURIALES 2015

    Le chevalier assassin, Pierre Cordwain de Kosigan, dirige une compagnie de mercenaires d'élite triés sur le volet. Surnommé le « Bâtard », exilé d'une puissante lignée bourguignonne et pourchassé par les siens, il met ses hommes, ses pouvoirs et son art de la manipulation au service des plus grandes maisons d'Europe.
    En ce mois de novembre 1339, sa présence en Champagne, dernier fief des princesses elfiques d'Aëlenwil, en inquiète plus d'un. De tournois officiels en actions diplomatiques, de la boue des bas fonds jusqu'au lit des princesses, chacun de ses actes semble servir un but précis.
    À l'évidence, un plan de grande envergure se dissimule derrière ces manigances. Mais bien malin qui pourra déterminer lequel...
    Dans la lignée des meilleurs romans de fantasy historique comme Le Lion de Macédoine de David Gemmell, Le Bâtard de Kosigan mélange avec brio la fantasy anglo-saxonne et l'histoire de France.
    Fabien Cerutti nous conte, dans ce roman qui se lit avec beaucoup de plaisir, une aventure pleine d'humour, de panache et de surprises...

  • 1340, au coeur du comté de Flandre. Alors que les premiers feux de la guerre de Cent Ans s'allument, le Bâtard de Kosigan et ses Loups se voient confier, par le sénéchal d'Angleterre, la délicate mission de découvrir les tenants et aboutissants d'un complot qui se trame... autour du roi de France.
    Une enquête surprenante et extrêmement dangereuse, mêlant trahisons et forces obscures, dans laquelle l'ascendance surnaturelle du Bâtard, habituellement son plus grand atout, pourrait bien se muer en talon d'Achille.
    Cinq siècles et demi plus tard, à la fin de l'année 1899, l'enquête engagée par le lointain descendant du chevalier tente de faire la lumière sur l'inexplicable disparition des puissances magiques. Entre Bruges et Lens, peut-être mettra-t-elle à jour la nature des ombres qui se dissimulent derrière les échos cachés de l'Histoire.
    Après le succès du premier opus, L'Ombre du pouvoir, Fabien Cerutti signe à nouveau un grand roman de fantasy historique, à cheval entre un Moyen Âge empreint de magie et un XIXe siècle scientifique et rationnel.

  • Quelque part dans la nordique forêt du Vyanthryr, les gabarres du capitaine Rana remontent le fleuve vers les sources sacrées où réside le Roi-diseur, l'oracle dont le savoir pourrait inverser le cours de la guerre civile.

    À bord, une poignée de guerriers prêts à tout pour sauver leur patrie.
    Mais qui, parmi eux, connaît vraiment le dessein du capitaine ?
    Même le Barde, son homme de confiance, n'a pas exploré tous les replis de son âme. Et lorsque les bateliers recueillent un moribond qui dérive au fil de l'eau, à des milles et des milles de toute civilisation, de nouvelles questions surgissent.
    Qui est Le Bâtard ? Que faisait-il dans la forêt ? Est-il un danger potentiel, ou au contraire le formidable allié qui pourrait sauver l'expédition de l'anéantissement pur et simple ?

  • 1341, sur les traces de son passé, le Bâtard de Kosigan et sa compagnie s'enfoncent dans les profondeurs de l'Empire germanique au service d'un puissant seigneur du Rhin.
    Les mystères s'épaississent, mêlant complots, magie et religion, sur fond de chasse aux sorcières.
    Le chevalier devra naviguer avec prudence sur des eaux redoutables où l'Inquisition rôde et où il est parfois difficile de distinguer amis et ennemis.
    À quelques siècles d'intervalle, Kergaël de Kosigan tente d'élucider les interrogations soulevées par les écrits de son ancêtre. Mais remuer les secrets de l'Histoire s'avère périlleux et la vérité a toujours un prix.
    Joutes verbales, combats épiques, séduction et manipulations : on retrouve avec grand plaisir la fougue et le panache de la maison de Kosigan.

  • Sept hommes, une femme et une enfant. Ce sont les derniers compagnons qu'il reste au barde Fintan Calathynn pour mener à bien la quête du Roi-diseur, à travers une forêt boréale plus menaçante que jamais.
    Neuf survivants aux abois, retranchés dans la grotte des Teules, encerclés par l'ennemi.
    À l'heure où la gabarre livre ses derniers secrets, et où les arbres tremblent de la colère des géants, les fugitifs devront jouer carte sur table et révéler les ombres issues de leur passé.

    À commencer par l'énigmatique Shakti...

  • Par quels caprices du destin l'apprentie chamane est-elle devenue la Courtisane Shakti ?
    Pour le savoir, le Barde Fintan et ses compagnons devront patienter un peu. Car le répit offert par les Teules, propice aux bons récits, aura bientôt vécu : déjà les flammes rugissent, la forêt boréale résonne d'abois fauves et de cors démoniaques.
    Il est temps de reprendre la quête du Roi-diseur, de marcher dans les pas des géants !
    Et puisqu'il faut déjouer la traque, l'heure est peut-être venue d'emprunter enfin les Sentiers des Astres...

  • Trente-neuf, c'est le nombre de cartes du Jeu de la Trame que Keido, fils du seigneur du Roseau, doit réunir afin de ressusciter sa soeur, morte de l'avoir trop aimé.
    Et il ne laissera rien n'y personne le distraire de son but. Des guerres sauvages du pays des Mille Nuages aux combats contre les pirates sans merci du fleuve Salé en passant par la bataille contre le terrible Ordre des Ananke, Keido ira même jusqu'à franchir la Muraille de Pierre pour se livrer aux brûlures inconnues des Terres de Cendre et affronter les légendaires créatures de feu.

    Mais que trouvera-t-il au bout du chemin ?

  • Prix Imaginales 2010 du roman francophone Grand Prix de l'Imaginaire - Étonnants Voyageurs 2010 du roman francophone Prix Oriande 2010 du roman de féérie
    On l'appelle Chien du Heaume parce qu'elle n'a plus ni nom ni passé, juste une hache ornée de serpents à qui elle a confié sa vie. La quête de ses origines la mène sur les terres brumeuses du chevalier Sanglier, qui règne sans partage sur le castel de Broe.
    Elle y rencontre Regehir, le forgeron à la gueule barrée d'une croix, Iynge, le jeune guerrier à la voix douce, mais aussi des ennemis à la langue fourbe ou à l'épée traîtresse. Comme la Salamandre, cauchemar des hommes de guerre...
    On l'appelle Chien du Heaume parce qu'à chaque bataille, c'est elle qu'on siffle.
    Dans l'univers âpre et sans merci du haut Moyen Âge, loin de l'image idéalisée que l'on se fait de ces temps cruels, une femme se bat pour retrouver ce qu'elle a de plus cher, son passé et son identité.

  • Angleterre, an I.

    Après la Gaule, l'Empire romain entend se rendre maître de l'île de Bretagne. Pourtant la révolte gronde parmi les Celtes, avec à leur tête Boudicca, la chef du clan icène.
    Qui est cette reine qui va raser Londres et faire trembler l'empire des aigles jusqu'à Rome ?
    À la fois amante, mère et guerrière mais avant tout femme libre au destin tragique, Boudicca est la biographie historique et onirique de celle qui incarne aujourd'hui encore la révolte.
    Après Royaume de vent et de colères, premier roman très remarqué qui a reçu le prix Elbakin.net 2015, Jean-Laurent Del Socorro fait son retour avec une héroïne symbole d'insoumission...
    « Il n'y a pas de honte à renoncer car seuls les dieux ne connaissent pas la peur. Je ne vous jugerai pas. Je vous pose simplement la question : serez-vous, aujourd'hui, à mes côtés ? »


  • Six histoires hautes en couleur dans le monde du Bâtard de Kosigan !

    Avec ce coffre empli de trésors littéraires, Fabien Cerutti propose six textes qui enluminent ou permettent de découvrir l'univers de sa série à succès Le Bâtard de Kosigan.
    Avec un récit de la jeunesse gouailleuse du Bâtard en Italie, une pièce de théâtre truculente à la cour d'Angleterre, un drame amoureux entre un pape et une satyre, un journal de voyage aux confins du monde en quête des elfes de Chine, et bien d'autres surprises encore, l'auteur nous émeut, nous surprend, nous fait frissonner, nous dépayse et nous emporte dans son imaginaire vif et attachant.
    Fabien Cerutti est agrégé d'histoire et enseigne en région parisienne. Avec Le Bâtard de Kosigan, il est l'auteur de l'un des cycles de fantasy historique qui connaît le plus de succès.
    Le tome 1 L'Ombre du Pouvoir a obtenu le Prix Imaginales des lycéens et le Prix révélation des Futuriales en 2015.
    La série du Bâtard de Kosigan a reçu le Book d'or de Bookenstock 2019.

  • Nous savons tous qu'Arthur a extrait l'épée de la pierre, qu'il a fondé Camelot, que les luttes de pouvoir ont fini par détruire ses rêves. Mais comment la légende est-elle née ?

    Avant Arthur, avant Camelot, la Bretagne est une contrée obscure et sauvage. Les citoyens romains qui y sont installés depuis plusieurs générations sont confrontés à un dilemme : quitter la province et regagner une société corrompue qui leur est devenue étrangère, ou endurer la violence des guerriers pictes et de l'envahisseur saxon. Mais que se passera-t-il lorsque les légions, dernier rempart de la civilisation romaine, se retireront ?
    Pour Publius Varrus et Caius Britannicus, une seule option possible : il leur faut rester, préserver les coutumes romaines dans ce qu'elles ont de meilleur, tout en inventant une nouvelle culture à partir des vestiges de l'ancienne.
    Ils donneront ainsi naissance à la légende. Car ces deux héros sont les arrière-grands-pères d'Arthur, et ils vont par leurs actes forger une nation... mais aussi une épée, nommée Excalibur.
    « Une admirable description des derniers jours de la Bretagne romaine et des débuts de l'époque légendaire du roi Arthur... Un récit énergique et bourré d'action. » - The Register Herald
    « Un superbe exemple de fiction historique, riche en détails et péripéties. » - The Globe and Mail
    « Si vous vous êtes déjà demandé comment naît une légende, celle des origines de la Bretagne arthurienne telle que la traite Whyte ici va vous fasciner. » - Brazoport Facts
    « Il aura fallu plus d'un siècle, mais nous disposons enfin d'une légende arthurienne telle que les corps d'armée en ont fait l'expérience éprouvante, brutale mais palpitante. » - Torn Shippey, professeur émérite en littérature anglaise du Moyen-Âge à l'université de Leeds
    « L'un des livres les plus importants portant sur les légendes arthuriennes. » - Professeur Randy Lee Eickhoff, auteur de The Fourth Horseman

  • Mordred

    Justine Niogret

    Oyez la sinistre et triste histoire de Mordred, le chevalier renégat.
    La légende veut que Mordred, fruit des amours incestueuses d'Arthur et de sa soeur Morgause, soit un traître, un fou, un assassin. Mais ce que l'on appelle trahison ne serait-il pas un sacrifice ?
    Alité après une terrible blessure reçue lors d'une joute, Mordred rêve nuit après nuit pour échapper à la douleur. Il rêve de la douceur de son enfance enfuie, du fracas de ses premiers combats, de sa solitude au sein des chevaliers.
    Et de ses nombreuses heures passées auprès d'Arthur, du difficile apprentissage de son métier des armes et de l'amour filial. Jusqu'à ce que le guérisseur parvienne à le soigner de ses maux, et qu'il puisse enfin accomplir son destin.
    Avec Mordred, Justine Niogret réussit de nouveau le tour de force d'emporter les lecteurs dans une épopée tout à la fois sombre et intime, poétique et teintée de nostalgie. Saluée par la critique comme l'une des voix les plus originales de la fantasy française, elle a obtenu de nombreux prix littéraires (Grand Prix de l'Imaginaire, Prix des Imaginales, Prix européen des Utopiales) pour Chien du Heaume et Mordre le bouclier.

  • "Mille ans ont passé depuis la mort de Druss et de Skilgannon le Damné, et le peuple drenaï est très affaibli. Une vieille prophétie annonçait qu'un héros de légende reviendrait vers son peuple en son heure la plus sombre... et voilà que le sorcier Landis Khan a trouvé la tombe de Skilgannon et entrepris de le ressusciter.
    Mais le nouveau venu se retrouve perdu dans un monde dont il ne connaît rien. Enfin, presque rien... Car dans la forêt vit un bûcheron qui ressemble étrangement à un certain porteur de hache que Skilgannon connut autrefois..."

  • Prix Utopiales européen 2012, Prix Elbakin 2012 du meilleur roman de Fantasy

    Castel de Broe, six mois ont passé depuis la mort de Noalle et Chien du heaume, anéantie par la perte de ses doigts, s'abîme dans la contemplation de sa griffe de fer, cadeau de Regehir le forgeron.
    Bréhyr entend lui redonner vie et l'entraîne sur les routes à la recherche du dernier homme qu'elle doit tuer : Herôon. Parti en Terre sainte, celui-ci reviendra par le Tor, une tour mythique où le monde des vivants s'ouvre à celui des morts.
    Les deux guerrières remontent alors le sillage de sang, de larmes et de pourriture des croisades, arpentant côte à côte la voie de la folie et de la vengeance.
    Dans ce calvaire, Chien rencontrera Saint Roses, chevalier à la beauté d'icône, au savoir de maestre et dont la foi s'est érodée au pied des hautes murailles de Jérusalem. Une faible lueur qui annonce peut-être un espoir de rédemption.

  • Si les pierres pouvaient parler... elles appelleraient à la guerre.
    Le jeune roi de Shiang maintient l'ordre d'une main de fer, et ses redoutables guerriers Mazer surveillent chaque carrefour, à l'affût du moindre signe de rébellion. Tenu à la gorge, le peuple vit dans une tension permanente.
    Mais un événement inattendu va bouleverser un équilibre vieux de plusieurs siècles dans une explosion de violence. Une menace sans nom émerge des ténèbres et s'abat sur la cité.
    Loin à l'ouest, quatre maîtres-lames de Shiang approchent des murailles de Darien. Le saint des lames et ses trois compagnons ont traversé un continent pour retrouver un vieil homme et le punir de ses crimes. Rien ne les arrêtera. Pas même une armée.

    /> Deux cités millénaires. Une guerre ultime.

    « À lire sans attendre ! Iggulden oppose ses personnages dans de sanglants combats avec un talent réjouissant. » - SciFiNow
    « L'un des meilleurs romanciers historiques modernes. » - Daily Express


  • Le monde a vu s'effondrer des cités et tomber des empires. Voici venue la fin d'un âge.

    La cité de Darien a gagné en puissance, mais elle doit en payer le prix. Son triomphe lui a valu d'attirer l'attention d'un redoutable ennemi venu du Nord...
    L'Empire Féal est déterminé à voler la magie de Darien, et à l'utiliser pour s'emparer du trône. Ne sachant plus vers qui se tourner, les douze familles réclament son aide au Saint des lames. Accompagné de cinq inconnus - un joueur, un chasseur, un jeune voleur, une sorcière et un soldat aguerri -, le héros légendaire va devoir s'aventurer jusqu'au coeur de l'armée ennemie.
    Darien était jadis la plus grande forteresse de l'Empire de Sel. À présent, elle sera son ultime champ de bataille... et le Saint des lames, son seul espoir.
    « L'un des meilleurs romanciers historiques modernes. » - Daily Express


  • Douze familles, un seul trône.

    La cité de Darien arrive au terme de son âge d'or. Douze familles y maintiennent l'ordre grâce à leurs soldats, leurs artefacts, leurs espions et leurs souvenirs, se cramponnant à une paix qui menace de s'effondrer. La population subit ce qu'elle ne peut changer.
    Parmi ces vieilles querelles, un complot est ourdi pour éliminer un roi. Des étrangers à la ville seront contraints de s'y rendre : Elias Post, un chasseur ; Tellius, un vieux bretteur banni de chez lui ; Arthur, un garçon qui ne peut parler ; Daw Threefold, joueur et arnaqueur ; Vic Deeds, qui n'éprouve jamais la moindre culpabilité ; et Nancy, une jeune femme dont le pouvoir pourrait les perdre tous.
    Au coucher du soleil, leur entrée dans la ville va provoquer une succession d'événements explosifs. Avant le lever du jour, six destinées auront été bâties - ou détruites - à Darien.

    Bienvenue dans le monde des Prodiges de l'Empire, où l'épée et la sorcellerie sont reines...

    « Un maître conteur-né. » - Sunday Express
    « Iggulden est d'une classe à part. » - Daily Mirror
    « L'un des meilleurs romanciers historiques modernes. » - Daily Express

  • « Un derviche n'a rien à lui et ne tend pas la main : il attend de trouver sous ses pas ce qui l'aide à vivre. Un derviche est fol aux yeux des hommes : tu devras jouer les imbéciles, muette obstinément. Ni mensonge, ni dévoilement. Ainsi, tu avanceras sous la protection du Pôle. Si tu en sors, même Lui ne pourra t'aider. »

    Sibylle a arraché la Rose de Djam au dragon.

    Mais rapporter la coupe aux Quarante sans tomber aux mains des Noirs et de leur roi-serpent, qui plus est avec un bras cassé, promet de ne pas être une sinécure.
    L'esprit sous emprise et le corps douloureux, c'est donc en derviche qu'elle se lance sur les routes pour rejoindre Amid.
    Ce faisant, elle échappe tout autant à la vision des Quarante, dont elle ne peut attendre aucun secours.
    Un soir, dans un caravansérail, une danseuse lui dérobe la coupe par jeu, un musicien y verse du vin et boit dedans ; son esprit explose aussitôt sous la somme des secrets du monde qu'il vient d'avaler d'un coup...
    « Dans la lignée du "Clan des Otori", de Lian Hearn, comme du Roman de Baïbar, cycle narratif arabe du Moyen Âge, "La Rose de Djam" puise dans l'imaginaire féerique de l'Orient médiéval. Sandrine Alexie y renouvelle les sources d'inspiration de l'heroic fantasy. Un courant d'air frais dans un registre très attaché à l'esthétique de J.R.R. Tolkien. » Élisa Thévenet, Le Monde.

  • « Imagine que tu retrouves la coupe ? Une fois la Rose de Djam en ta possession, serais-tu tentée d'en user ?
    Euh... Tu veux dire pour voir dedans ?
    Évidemment ! Pas pour y boire un cru syrien ! » Elle eut soudain l'impressioan que quarante esprits la sondaient. Yokhannân insista :
    « Hé bien ! Si tu pouvais accéder à tous les secrets de l'univers, d'un seul coup d'oeil, n'y succomberais-tu pas ?
    Je ne crois pas, dit Sibylle, en rejetant une mèche de son front et en lui rendant son regard. Je ne suis pas certaine qu'ils soient tous agréables à regarder. »
    Sibylle, notre jeune Normande, héritière d'un fort de la principauté d'Antioche, a trouvé mari en la personne de Pèir, un Gascon ombrageux, et répondu, au prix d'un périple hasardeux vers l'est, à l'appel des quarante saints du monde réunis à Amid.
    Sa mission ? Se rendre dans la montagne près de Mossoul pour arracher au « dragon » la Rose de Djam.
    Mais entre-temps, Shudjâ, le faqîr qui fut le maître de Sibylle dans son enfance, s'est laissé capturer par les Noirs, qui s'y entendent en torture et tourments de toute nature...
    « Dans la lignée du « Clan des Otori », de Liam Hearn, comme du Roman de Baïbar, cycle narratif arabe du Moyen Âge, « La Rose de Djam » puise dans l'imaginaire féerique de l'Orient médiéval. Sandrine Alexie y renouvelle les sources d'inspiration de l'heroic fantasy. Un courant d'air frais dans un registre très attaché à l'esthétique de J. R. R. Tolkien. » Élisa Thévenet, Le Monde.

  • « Imagine que tu retrouves la coupe ? Une fois la Rose de Djam en ta possession, serais-tu tentée d'en user ?
    - Euh... Tu veux dire pour voir dedans ?
    - Évidemment ! Pas pour y boire un cru syrien ! »
    Elle eut soudain l'impression que quarante esprits la sondaient.
    Yokhannân insista :
    « Hé bien ! Si tu pouvais accéder à tous les secrets de l'univers, d'un seul coup d'oeil, n'y succomberais-tu pas ?
    - Je ne crois pas, dit Sibylle, en rejetant une mèche de son front et en lui rendant son regard. Je ne suis pas certaine qu'ils soient tous agréables à regarder. »
    L'histoire de la Rose de Djam, ou comment la coupe qui détenait tous les secrets de l'univers fut perdue et retrouvée, est un volet de la longue histoire des Quarante, lequel commença dans un château syrien tenu par des seigneurs normands, où vivait la plus improbable des créatures terrestres qu'on pouvait charger de cette mission : Sibylle de Terra Nuova.

    Une fresque historique qui mêle à foison cultures, langues et religions. Un roman jubilatoire.

  • Et si l'origine du plus grand lac de la région de Cologne avait un rapport avec une prophétie réalisée en 1341 ?
    Et si cette même année, le chevalier de Kosigan avait réveillé des forces qui le dépassent ?
    Et si le destin de sa postérité se jouait cinq siècles plus tard dans la cave voûtée d'un bistrot parisien ?
    Et si les secrets révélés dans ce livre étaient dangereux ?
    Et qu'en les découvrant, vous deveniez complice...

    Quatrième tome de la série à succès de fantasy historique, Le Bâtard de Kosigan, le Testament d'involution conclu ce premier cycle avec un final époustouflant.

    Fabien Cerutti enchaîne révélation sur révélation au sein d'une action trépidante de bout en bout pour nous dévoiler l'un des secrets les mieux gardés de l'histoire et peut-être l'un des plus renversants...

  • La voie des pierres

    Elisabeth Vonarburg

    • Alire
    • 22 Février 2018

    Au XIIe siècle de notre ère - celle de Jésus et de sa soeur Sophia -, l'Europe est divisée entre les Christiens et les Géminites. Si, chez ces derniers, l'usage de la magie est encouragé, chez les Christiens, qui considèrent la soeur du Christ comme une envoyée de Satan, le seul fait d'être pourvu du talent peut valoir la mort.
    Le jeune Briann a grandi sans cette peur dans le domaine d'Angresay, en Bretagne. N'a-t-il pas, très jeune, rencontré en rêve une splendide déesse, la Morrigane, qui lui a donné un bouton de rose ayant été précieusement conservé ? Voilà pourquoi, devenu adulte, il ne pardonne pas à son père, le baron Carolus, d'avoir refusé l'intervention des sages-femmes - ces sorcières ! - afin de sauver Alyson, sa femme en couches. Furieux, il choisira l'exil en rejoignant les Croisés.
    Dix ans plus tard, à la mort de Carolus, le frère cadet de Briann, Cédric, quitte à son tour Angresay. Il a promis de ramener au domaine son aîné, même si ce dernier est devenu entre-temps le champion du roi Richard. Or, les retrouvailles ne se dérouleront pas comme prévu et voilà les deux frères mêlés à un complot qui va bouleverser leur vie, celle du roi... et le destin tout entier de l'Europe !
    La Voie des pierres : le premier volume d'une trilogie appelée à devenir une oeuvre charnière de la fantasy historique.

empty