Presses universitaires de Lyon

  • Menacés par l'expansion de la Chrétienté, les prolongements européens de l'Islam brillent encore d'un vif éclat aux xie et xiie siècles. L'Islam sicilien se survit dans l'art « arabo-normand » de Palerme. À l'époque d'Averroès et des grands monuments de Séville, l'Islam andalou connaît encore une période prestigieuse sous les Almohades. Mais le fragile équilibre qui s'était instauré dans la péninsule ibérique entre la force féodale des royaumes chrétiens et les vastes constructions étatiques « hispano-maghrébines » est définitivement rompu avec la grande progression de la Reconquête dans la première moitié du xiiie siècle.

empty