• Summer mélodie

    David Nicholls

    • Belfond
    • 28 Mai 2020

    On n'oublie jamais son premier amour... Dans la veine du magnifique Un jour, David Nicholls signe son grand retour avec un délicieux roman d'apprentissage, de passion, d'amitié et de nostalgie, sur fond de brit pop 90's. Jusqu'à présent, la vie de Charlie Lewis, seize ans, était au mieux banale, au pire morne, avec un horizon réduit aux copains bruyants du lycée, à la miteuse station-service où il travaille la semaine et aux week-ends passés à essayer de distraire son dépressif de père.
    Mais ça, c'était avant.
    Avant de rencontrer la grâce, la fougue et le théâtre shakespearien. Il aura suffi d'un moment fugace avec Fran Fisher, incandescente créature renversante de beauté, jusque-là inaccessible, même dans ses rêves les plus fous, pour que s'ouvre soudain un nouveau champ des possibles. Et l'espoir d'une love story.
    En cet été 1997, les frères Gallagher chantent encore ensemble, Lady Di vit ses derniers jours et Charlie Lewis, lui, va voir sa vie changer à jamais..

  • Jazz

    Toni Morrison

    En 1926, Joe Trace assassine sa jeune matresse Dorcus. En proie au dsespoir et la jalousie, Violette, la femme de Joe, se prcipite son tour sur la dpouille de sa rivale, dans le but de la tuer une seconde fois. Bouleverss par la violence et l'horreur de leurs gestes, les deux poux vont impitoyablement fouiller leur pass commun pour comprendre leur prsent dvast. Nourri d'une musique qui vient incarner la libert d'une nouvelle gnration de Noirs amricains dans le Harlem des annes 20, ce roman n'est pas seulement construit au rythme d'un morceau de jazz. Il devient, au fil de la narration, le Jazz. Un roman magnifique, o s'affirme chaque page le pouvoir de l'amour, qui triomphe de l'ge, de la vulnrabilit de la chair et, finalement, du dsespoir.

  • Calendrier lunaire

    Philippe Chavanne

    • First
    • 12 Novembre 2020

    Vivez et jardinez au rythme de la Lune !Au fil des siècles, l'imaginaire de cet astre a induit de nombreuses superstitions. Mais au-delà du folklore, les marées à elles seules suffisent à prouver que la Lune influence réellement la vie sur Terre.
    Dans votre vie de tous les jours aussi, connaître le cycle lunaire et ses effets peut ainsi être précieux pour prendre soin de vous et pour jardiner.
    Graphique et pratique, ce petit calendrier lunaire 2021 précise pour chaque jour les dates, fêtes, lever et coucher du Soleil et de la Lune, les constellations, les phases lunaires et leurs conséquences.
    Laissez-vous guider par les conseils journaliers de Philippe Chavanne et vivez, vous aussi, au rythme de la Lune.

  • Pour apprendre à poser sa voix, cet ouvrage de référence, conçu par un expert, délivre une méthode complète, illustrée d'exemples et enrichie d'exercices sous forme de pistes audio à télécharger. Véritable cours de technique vocale, précis, opérationnel et documenté, il décrypte les mécanismes de la voix en les émaillant d'anecdotes historiques et de dessins anatomiques pour décrire la production du son. Abordant successivement le souffle, la mélodie, le rythme, il consacre une partie entière à la prise de parole.

     

    Cette nouvelle édition est augmentée de deux parties inédites. La première est dédiée à la psychophonétique ; elle présente la voix comme un outil de décryptage pour mieux cerner la personnalité et le parcours de son interlocuteur. La deuxième décrit la méthode Hervé Pata (désinhibition et amélioration accélérée de la voix parlée), destinée à tous ceux et toutes celles qui souhaitent améliorer leurs interventions en public ; elle concerne aussi bien la communication verbale que non verbale.

     

    HERVÉ PATA est professeur de technique vocale, formateur, consultant et conseiller auprès de dirigeants d'entreprise et de responsables politiques. Auteur d'une méthode d'amélioration de la voix parlée, il est aussi compositeur et maître de conférences à Sciences Po Paris.

  • Une réflexion passionnée et passionnante qui ravira les break dancers, les valseurs du dimanche, les amateurs de tango musette, de cucaracha, de bourrée bretonne, de boogie woogie, les couturiers de la fisel, les noctambules de la zumba ou de la tecktonik, mais aussi ceux qui ne dansent pas, qui n'aiment pas danser, les indécollables de la tapisserie comme les amateurs de philosophie. Se détachant de l'utile, la danse est une action poétique. L'homme a découvert le plaisir pris dans le rythme, dans l'enivrement des sens jusqu'à épuisement. L'oralité du conférencier donne à ce bref texte énergique l'ivresse du mouvement sans fin. Observez le ballet des doigts du pianiste, le mouvement de la toupie, tout est danse. Une poésie de l'arbitraire que Paul Valéry nous fait sentir avec sa sensibilité particulière. On assiste en acte autant à une philosophie de la danse qu'à une danse de la philosophie.

  • "Son oeuvre et son discours sont tout simplement épatants !"BibaEt si le simple fait de mieux respirer, pouvait vous aider à vous recentrer, à stimuler votre réactivité, mais aussi à transcender votre anxiété, vos peurs et vos douleurs ?
    Nicole Bordeleau raconte cette découverte qui a changé son existence et partage en toute sincérité les outils qui l'ont menée de l'ombre à la lumière, de l'essoufflement à la respiration profonde, de l'angoisse à la joie de vivre. Elle transmet avec une grande générosité les leçons de vie qu'elle a tirées du yoga, de la méditation et de l'art du souffle et propose des exercices pratiques très accessibles pour vous guider vers le meilleur de vous-même.

  • Que penser de Cronos dévorant ses enfants ? D'Athéna sortie de la tête de Zeus ou de Persée décapitant la Méduse ? se demande d'emblée Walter F. Otto. L'invraisemblance de ces mythes tend à maintenir une distance avec ce qu'ils entendent illustrer. Pourtant, le mythe est constitutif de notre être, il gît dans l'ombre quand la raison se déploie dans la lumière, comme le jour cède à la nuit. Il est aussi un garant de la poésie. Que l'on songe à Dante, Homère ou Goethe. Dynamique, le mythe apparaît créateur et appelle l'action. Avec passion, Otto révèle son essence et, par là, nous invite à comprendre ce qui, fondamentalement, nous anime, voire nous enthousiasme, au sens propre.

    Le philosophe et historien des religions Walter Friedrich Otto (1874-1958) est l'auteur de deux chefs-d'oeuvre, Les Dieux de la Grèce (1929) et Dionysos, le mythe et le culte (1933). Aux côtés de Karl Reinhardt, il est l'une des grandes figures de la philologie allemande. Son approche originale du paganisme et des mythes a permis de renouveler la connaissance de la civilisation grecque.

  • Chaque danse a un nom, un pas, une histoire, un chant et une symbolique. Chez les Indiens d'Amérique, l'expression musicale, jouée ou entonnée, épouse le domaine du surnaturel. Il y a des chansons pour soigner des malades, d'autres pour générer la pluie, d'autres encore entendues en rêve. Quasi toutes sont dotées de pouvoirs magiques. La musique est une langue secrète, connue des seuls initiés. La rareté des mots en attestent, comme la prolifération des vocalises au son de la flûte, du tambour ou des crécelles. L'auteur décrit l'organisation sociale de chaque tribu, les croyances, les cérémonies et les instruments fabriqués dans le bois, la corne ou la carapace de tortue. Une civilisation entière apparaît sous nos yeux, avec ses rites secrets, ses incantations et ses danses.
    La version pdf de cet ouvrage contient de nombreuses illustrations noir et blanc.

  • Ce recueil est une ode à ce qui est d'ordinaire caché, tu, décrié. Gérard Berréby fait fi des codes et de la pensée conformiste, invoque le hasard, la mort, la maladie, la brutalité, le sordide, prend la chair à témoin. Les mots explosent telles des grenades face à la terreur et au lugubre du quotidien, les vers sont comme des épées qui sabrent le passé et tranchent le présent. Si l'humanité est en débris, le langage est au diapason. De cette esthétique de la brièveté et de la fragmentation, découle un lyrisme de la désolation. Le vers libre et le brouillage des genres confirment ce monde éclaté, déchiré, qui surgit, nu, dans ces pages. Tel un château de cartes qui s'effondre. La vie ne serait-elle qu'un jeu ? Les mots sont placés­ tels des pions, lancés à l'attaque d'une réalité toujours fuyante. Seuls certains parviendront à la mettre en Échec et Mat. À moins que le lecteur ne soit la cible de cette stratégie ? Lui reste alors à trouver le bon Joker à sortir afin de contrer la déroute !

  • Quelle relation y a-t-il entre la psychanalyse, dont la pratique est fondée sur le langage, et la musique, qu'on dit asémantique parce qu'elle nous bouleverse sans jamais articuler de signification précise ? Pourrait-il y avoir quelque chose de musical dans les phénomènes auxquels la psychanalyse a à faire, et spécialement, dans le cas de la mélancolie ?

    En suivant le dernier enseignement de Lacan, influencé par les théories de Jakobson et de Levi-Strauss, Silvia Lippi construit un parallèle entre psychanalyse et free jazz fondés tous deux sur l'improvisation. La notion de rythme permet d'envisager une modalité de la cure qui n'oppose pas le discours maniaque aux exigences d'un ordre symbolique extrinsèque et forcément répressif. Il ne s'agit plus d'interpréter, mais de rythmer : le jazz a montré que des rythmes et des tempos différents n'empêchent pas l'émergence d'un discours commun entre les éléments du groupe.

    L'auteure propose une approche psychanalytique des psychoses, qui repose plus sur l'invention que sur la réparation et rompt avec une conception déficitaire de cette structure clinique. La psychose devient le paradigme de la lutte contre tout pouvoir centralisé, incarné par les différentes figures paternelles et paternalistes de notre société. Avec le rythme, la psychanalyse redevient clairement ce qu'elle n'a jamais cessé d'être : une force d'émancipation.

  • Ce livre rassemble les textes sur la musique écrits par Philippe Lacoue-Labarthe entre 1969 et 2005. Par-delà leur diversité de ton ou d'accroche, leur préoccupation commune est de chercher à comprendre l'existence même de la musique : pourquoi existe-t-elle et de quoi est-elle en nous la déposition active, sans fin recommencée ? On retrouvera au fil du livre les motifs qui hantèrent la pensée de l'auteur : l'écoute, le rythme, la voix, l'écho - c'est aussi d'une puissance d'émotion qu'il est continûment question dans ces pages. « J'aimerais en somme saisir, si cela peut se savoir, ce qui arrive lorsqu'on remonte de Narcisse à Écho - me posant cette simple question : qu'est-ce qu'un retentissement ou une résonance ? » Édition établie par Aristide Bianchi et Léonide Kharlamov Collection « Détroits ».

  • Toute l'histoire de notre rapport au temps est marquée par une progressive accélération du rythme de la vie. L'avènement des nouvelles technologies de la communication (mails, téléphones mobiles, Internet) et le triomphe du capitalisme financier, fondé sur une exigence de rentabilité à très court terme, ont entraîné trois façons nouvelles de vivre le temps : l'instantanéité, l'immédiateté et enfin l'urgence.

    La nouveauté est là, dans le fait que l'urgence, autrefois cantonnée au domaine médical ou, parfois, au domaine juridique, a envahi le domaine économique et, par voie de conséquence, le registre de la vie professionnelle et celui de la vie personnelle.

    Ce sont les fondements et les incidences de ce nouveau rapport au temps que les auteurs se proposent d'approfondir au niveau des individus, des groupes, des institutions et des entreprises, et dans différents domaines : la finance, la politique, l'économie, l'utilisation des technologies, les apprentissages...

  • La possibilité d'un poème qui, anéantissant la pose poétique, donnerait consistance à une phrase dont la diction (l'énonciation, la dictée) serait véridiction... et le rapport surtendu de cette phrase à ce qui s'entend dans la musique ou dans l'interruption (rythme ou silence)... et la possibilité qu'à travers tout cela ce soit la vie qui remonte et se souvienne d'elle-même comme si elle s'en allait... Telle fut l'extraordinaire condensation d'expérience à laquelle Philippe Lacoue-Labarthe lia sa vie. Tel est l'espace de réflexion des trois essais composant ce livre qui lui rend hommage. Collection « Détroits » fondée par Jean-Christophe Bailly, Michel Deutsch et Philippe Lacoue-Labarthe

  • Peut-on soigner par la danse ? Peut-on donner à la danse une place dans l'arsenal thérapeutique ? A-t-elle la capacité de mobiliser la sphère psychique de l'individu qui « entre dans la danse » ? Quel corps la danse met-elle en mouvement ? Comment s'élabore-t-il et comment, par son intermédiaire, le sujet se construit-il du même coup, et avec lui l'espace, le temps et les nuances de la présence qui fondent la relation et les interactions ? Si, nous dit l'auteur, la danse n'est pas thérapeutique en elle-même - pas plus que l'art ou la parole -, elle peut le devenir grâce au dispositif dans lequel elle s'inscrit. Ainsi à partir d'une longue pratique de la danse-thérapie, Benoît Lesage pose, dans cet ouvrage, les fondements théoriques de cette discipline et livre des outils qui permettent de les incarner. A la croisée de l'art, de la création, de la psychomotricité, de la thérapie à médiation corporelle et de la pratique groupale, le parcours interdisciplinaire qu'il propose s'ouvre à la clinique, abordée ici en relation avec diverses populations : personnes psychotiques polyhandicapées, présentant des troubles du comportement et de la communication, autistes, anorexiques, porteuses de handicap sensorimoteur... Au-delà des enjeux cliniques et thérapeutiques évoqués ici, la danse-thérapie hérite de la danse la faculté essentielle et fondatrice de convier les hommes à partager le rythme, les images, le plaisir sensoriel et parfois sensuel, en puisant aux mémoires individuelles et communautaires. Cet ancrage immémorial dans les mythes et dans l'enfance en fait une source dynamique qui peut remettre en marche le sujet... pas à pas

  • Le monde interne des adultes imprègne les interactions qui vont aider le bébé à organiser progressivement son propre monde interne. Le rythme partagé entre le bébé et l'adulte est simultanément dialogue des corps et des comportements et dialogue des psychés, dialogues mutuels, bien que dissymétriques.

    Ainsi le rythme et l'intersubjectivité constituent les fondations de la subjectivité de l'être humain. Victor Guerra s'attache à le montrer, en présentant notamment une grille de onze indicateurs observables d'intersubjectivité chez les bébés, de la naissance jusqu'à leur un an. Ce tableau, élaboré à partir de son expérience clinique, de recherche et de formation, a une valeur inestimable pour les professionnels qui travaillent en périnatalité.

    Victor Guerra développe deux notions qui lui sont propres - l'objet tuteur et le faux self moteur - et propose une réflexion approfondie du complexe de l'archaïque dans l'abord des pathologies contemporaines et des troubles du spectre autistique.

    L'ouvrage est parsemé et nourri d'observations de bébés, de séquences cliniques auprès d'enfants et de leurs parents dans un dialogue vivant avec des artistes, peintres, poètes, écrivains et danseurs.

  • Suivis thérapeutiques individuels ou de groupe, à tous les âges de la vie (des bébés aux adultes), soutiens aux équipes (analyse des pratiques, analyse institutionnelle, supervisions) et aux familles : les approches psychanalytiques tiennent compte du contexte environnemental, éducatif, pédagogique et familial des personnes souffrant de troubles du spectre autistique mais aussi de leurs intérêts et de leurs difficultés à lier expériences et émotions, à comprendre la réalité qui les entoure.

    Cet ouvrage éclaire les processus d'investigation psychique que propose la psychanalyse pour comprendre, soutenir et aider les personnes autistes mais aussi leur entourage et les professionnels souffrant d'être confrontés à des pathologies sévères. Il accorde une attention particulière aux recherches scientifiques, aux approches intégrées et aux projets individualisés, adaptés à la diversité des difficultés autistiques de chaque personne, enfant, adolescent ou adulte.

  • La vie est faite de rythmes, commencer par les deux temps de la respiration, prototype mme de tout vivant, lui-mme pris dans le cycle cosmique des changements dans lequel il faut reconnatre le principe suprme de tout ce qui est. Cette vrit qui, ds l'antiquit la plus recule, fut reconnue et qui fonde dj toute la chronobiologie chinoire avant d'tre de nouveau dcouverte par la chronobiologie moderne, fut rarement explore relativement aux diffrentes pathologies organiques. Lacune que le prsent ouvrage s'emploie combler, ft-ce partiellement, en abordant, dans une perspective psychosomatique renouvele, appartenant la thorie relationnelle, des syndromes allant des maladies de Crohn et de Parkinson, du psoriasis, de l'allergie et de la strilit, l'anorexie mentale et au bgaiement, sans oublier la place dvolue au rythme dans la production onirique, l'intrieur de la pense mythique.

  • C'est l'été, Clara en a assez de son emploi du temps réglé comme une horloge. Elle, ce qu'elle souhaite, c'est pouvoir écouter le vent, compter les nuages, respirer la lavande et se perdre dans l'infini.
    Rien du tout ! est un voyage onirique, une ode à la paresse et au repos qui emmènera petits et grands un peu plus près d'eux-mêmes.

  • Après une éclipse de quelques années, Marc Arseneau revient en force avec un quatrième recueil de poésie dans lequel on reconnait la voix singulière d'un poète qui construit une oeuvre comme un disc-jockey crée un programme pour une soirée où tous les rythmes et tous les registres sont conviés.

    chaque jour une chanson / nous allons faire de la musique / en voyage hypnotique / nous allons danser entre les draps / qui flottent sur les lignes à hardes / de village en village / dans ce territoire en feu

  • Le profiteur

    Maryse Kiss

    • Bookelis
    • 26 Novembre 2017

    Comédie en un acte dans la tradition du théâtre de boulevard.

    Suite à un accident de vélo simulé, rencontre sur un trottoir de deux inconnus. L'un, Fiacre, individu malin et sans scrupule, va jouer sur l'humanité et la corde sensible de l'autre, Michel, au point de briser à jamais la relation de celui-ci avec Edith, sa fiancée. Michel, homme gentil, humaniste au grand coeur mais faible de caractère, se fait mener par le bout du nez par un talentueux Fiacre qui a l'art d'exploiter à son avantage toutes les situations.

    Cette sympathique comédie divertissante, au rythme soutenu, comporte de nombreux rebondissements et son humour cynique transperce tous les dialogues.

  • Dans un nouveau style objectal qui rappelle la neutralité mystérieuse dans l'oeuvre du peintre américain Edward Hopper, Vartan Hézaran crée une intimité où la psychologie est reportée sur l'étendue désertique des plaines pour laisser avancer un quotidien qui n'aboutit pas. Les dialogues captent à merveille le rythme du Far-West canadien, affichant une planéité qui semble pousser les personnages à l'extérieur du cadre du récit.

  • Vous souhaitez apprendre à jouer de la batterie ou faire évoluer votre jeu.
    Cette méthode est pour vous.
    Des explications claires, accompagnées d'exercices vous sont proposées.
    Vous y trouverez le détail des principales figures rythmiques, leur adaptation à la batterie, de nombreux rythmes au charleston, des breaks, des conseils pour créer vos propres interventions ou améliorer la musicalité de votre jeu.
    Cette méthode en trois parties permet soit d'évoluer à son rythme en la suivant page après page, soit de cibler un niveau de difficulté et un type d'exercice

  • À quelques semaines de la compétition provinciale, Billie rencontre enfin son nouvel entraîneur. Chez Danse-Élite, tout le monde se réjouit de son arrivée au sein de la troupe. Tout le monde... sauf Julien, qui reste sur ses gardes. Pourquoi le garçon doute-t-il de Raoul ? Que s'est-il passé entre eux pour qu'il lui en veuille à ce point ? Billie s'inquiète. L'entraîneur représente-t-il un atout ou un danger pour son équipe ?

  • Inspiré de la musique, Bleu Bémol est constitué dassonances, de rythmes, de phrases musicales, de mouvements libres qui tracent le début et la fin de tout ce qui est essentiel. Paul Savoie y approfondit les différentes dimensions du bleu, la couleur, létat dâme, cette zone dêtre qui lui permet de percer le gris ou de traverser le cristal, deux voies qui façonnent son imaginaire.

    la lumière te maquille de brillance ton corps à peau tendue bat le tam-tam comme le doigt fait parfois vibrer la corde la plus triste laccord soutenu de la déchirure Par-delà la symbolique du bleu, véritable porte dentrée pour redécouvrir le monde et son intimité, lauteur de CRAC (Prix Trillium 2006) explore ici le cheminement passionné de deux êtres lun vers lautre.

empty