• Marie Kondo, la papesse du rangement auteure du best-seller La Magie du rangement (+ de 380 000 ex. vendus en France), est de retour avec un ouvrage sur le rangement au travail, co-écrit avec un psychologue du travail

    Il est facile de se retrouver complètement dépassé par le fouillis et le désordre sur son lieu de travail. Qui ne s'est jamais senti épuisé par des réunions inutiles, des dossiers anarchiques, une liste interminable d'e-mails et des tâches chronophages ? Ce sont là les périls modernes du monde professionnel susceptibles d'éteindre peu à peu la joie d'exercer notre métier, de limiter les chances de faire progresser notre carrière et de nuire à notre bien-être.
    Il existe une solution pour remédier à cela. Dans La Magie du rangement au travail, l'auteure à succès et vedette de Netflix Marie Kondo et Rice Scott Sonenshein, psychologue du travail, rapportent des histoires, analysent des études et proposent des stratégies pour vous aider à vous débarrasser du désordre dans le but de laisser la part belle aux tâches vraiment importantes.
    Grâce à la méthode KonMari, mondialement célèbre, et de travaux à la pointe de la recherche, La Joie du travail vous aidera à surmonter les difficultés posées par le désordre régnant sur votre lieu de travail et à bénéficier de la productivité, de la réussite et du bonheur qui s'offrent à vous lorsque vous avez un bureau et un esprit bien rangés.

    1 autre édition :

  • L'entrée du général de Gaulle dans la prestigieuse collection "Maîtres de guerre".Des cinq grands protagonistes de la Seconde Guerre mondiale, Charles de Gaulle est le seul à avoir reçu une formation d'officier général, les quatre autres - Hitler, Staline, Roosevelt et Churchill - pouvant être considérés comme des stratèges amateurs. Mais l'ironie du sort a voulu qu'il ait été aussi le seul à n'avoir pratiquement pas d'armée...
    Pourtant, cet homme à la vocation militaire très précoce, ce général de brigade engagé malgré lui en politique, a joué au bénéfice de la France un rôle considérable durant la Seconde Guerre mondiale ; et pendant le quart de siècle qui a suivi, ce militaire devenu civil, qui n'a jamais cessé d'affirmer la primauté du civil sur le militaire, n'en a pas moins instauré dans le gouvernement civil une rigueur quasiment militaire - tout en posant les jalons d'une doctrine de dissuasion stratégique qui a rendu à la France son statut de grande puissance.
    En cette année qui marque à la fois le 80e anniversaire de l'appel du 18 Juin et le 50e anniversaire de la mort du Général, François Kersaudy, qui en est l'un des meilleurs spécialistes, explore dans ce dixième volume de la collection " Maîtres de Guerre " ce qu'ont été, au sommet comme sur le terrain, les conséquences de ses ambitions, de ses décisions et de ses anticipations.

    1 autre édition :


  • Tous les conseils pour repenser sa vie quotidienne en mode "Zéro déchet" pour les parents débutants et leur bébé !

    Méconnu il y a encore quelques années, le mode de vie " Zéro Déchet " prend aujourd'hui de l'ampleur dans notre société. Plus qu'une tendance, ce concept séduit les familles. Et justement, l'arrivée d'un premier enfant est souvent l'élément déclencheur.
    Le guide Zéro déchet en famille donnera, aux futurs et jeunes parents, des conseils bienveillants et des astuces pour apprendre à consommer différemment en famille et pour vous sentir mieux dans votre environnement quotidien :
    Bien trier pour ne pas gâcher.
    Préparer et consommer ses soins et ses produits ménagers, zéro déchet, pour votre bébé et pour vous.
    Organiser et décorer votre espace, avant et après la naissance de votre enfant, tout en se faisant plaisir.
    Faire les courses et cuisiner gourmand et sans gaspiller.
    S'habiller et habiller votre enfant, tendance et utile.
    Repenser sa vie sociale en mode " Zéro déchet " : gardes et écoles, écrans, activités avec bébé, sorties entre amis, vacances, etc.
    Sans oublier des témoignages de parents qui partageront, honnêtement et humainement, leur vision de cette transition écologique.

  • En 1945, au lendemain de la libération, les militaires soviétiques qui contrôlaient le camp pour anciens prisonniers de Katowice, en Pologne, demandent à Primo Levi et à Leonardo De Benedetti, son compagnon de détention, de rédiger un compte rendu détaillé sur les conditions sanitaires du camp. Le résultat est le Rapport sur Auschwitz, un témoignage extraordinaire, l'une des premières descriptions sur les camps d'extermination jamais élaborées. Publiée en 1946 dans la revue scientifique Minerva Medica, elle inaugure l'oeuvre à venir de Primo Levi, témoin, analyste et écrivain. Dans les quatre décennies suivantes, Levi ne cessera jamais de raconter son expérience du Lager dans des textes de nature différente, qui, pour leur grande majorité, n'ont jamais été publiés ensemble. Des recherches entamées très tôt par Levi sur le destin de ses compagnons à la déposition pour le procès Eichmann, en passant par la « lettre à la fille d'un fasciste qui demande la vérité » et les articles parus dans des quotidiens et des revues spécialisées, Ainsi fut Auschwitz est une mosaïque de souvenirs et de réflexions critiques d'une valeur historique et morale inestimable. Un recueil de témoignages, d'enquêtes et d'analyses approfondies qui, grâce à la cohérence, à la clarté de son style, à la rigueur de sa méthode, nous rendent le Primo Levi que nous avons appris à reconnaître comme un auteur classique de la littérature italienne.


  • Retrouvez un tas de conseils pour préparer et démarrer sereinement l'aventure de la maternité, toujours avec bienveillance !

    L'arrivée d'un bébé est merveilleuse, magique, inoubliable... Mais devenir maman n'est pas toujours évident. Pour TOUT connaître sur TOUT (des soins apportés à son bébé dès la maternité jusqu'aux démarches administratives), Maman débutante vous délivre le mode d'emploi ! Pour faire face à toutes les situations, des infos, des astuces, des tests, des témoignages ainsi que les précieux conseils du docteur Regottaz, pédiatre depuis plus de 30 ans.
    Vous apprendrez comment :
    - préparer l'arrivée à la maternité (votre valise, le trousseau de bébé...).
    - se remettre de l'accouchement.
    - demander de l'aide à son entourage sans se laisser envahir (par Bellemaman, etc.).
    - faire face aux pleurs, aux cris, à toutes les maladies et aux bobos du petit ange.
    - endormir Bébé.
    - gérer son nouveau rôle de mère (maman mais femme surtout !).
    - retrouver sa ligne, une vie sociale, son intimité avec son homme...

  • Consciemment ou non, nous critiquons et nous jugeons constamment les autres. Nous n'arrêtons pas de les trouver vraiment trop

    bêtes, trop moches, trop gras... ! Et s'il était possible de nous servir des méchancetés que nous pensons d'eux (et de nousmêmes)

    pour en faire une ressource positive ?

     

    Ce guide donne des clés pour comprendre, des exercices pour vous entraîner, des témoignages et des histoires vécues pour utiliser vos coups de gueule afin de révéler le positif en vous. Grâce à ce livre, vous allez modifier votre regard sur vos relations aux autres et à vous-même, et apprendre à réconcilier les inconciliables : faire du beau avec du laid, de la paix avec de la haine, de la douceur avec de la douleur...

  • Depuis la nuit des temps, certains reviennent de la guerre blessés au plus profond de leur âme. Homère et Hérodote s'en faisaient déjà l'écho. Aujourd'hui, un soldat engagé par l'armée française sur dix développe un syndrome dit de stress post-traumatique (SPT). Pour ceux-là, la vie prend la forme d'une guerre sans fin. Après avoir écrit sur le deuil de guerre (1929 jours. Le deuil de guerre au XXIe siècle, Les Belles Lettres, 2016), Nicolas Mingasson est allé à la rencontre de militaires (officiers, soldats, soignants, photographes) et de leurs proches, qui ont accepté de lui confier leur souffrance, leurs efforts quotidiens, leur détresse mais aussi leurs espoirs face à ce syndrome très largement ignoré. Une plongée unique et vertigineuse dans l'univers du traumatisme de guerre.

  • Faire effraction dans le réel : voilà le voeu qui anime l'écriture d'Emmanuel Carrère. Ne pas se contenter de la réalité mais en attendre - avec effroi - une puissance de révélation. Cette capacité de vengeance du réel oblige l'écrivain à se confronter aux limites de son pouvoir, à tout ce qui du réel reste fatalement en souffrance. Carrère fait dérailler le monde quotidien parce que ses héros sont en quête de lieux et de situations où ils pourraient enfin être « hors d'atteinte ».
    Une rencontre a tout changé dans les années 1990 : celle de Jean-Claude Romand et de sa terrible histoire. Soudain la fiction ne suffit plus. « J'ai renoncé à m'absenter, j'ai écrit le livre à la première personne. Je pense sans exagérer que ce choix m'a sauvé la vie » avoue ici Emmanuel Carrère. L'écrivain devient alors autant le témoin du réel que son narrateur malgré lui.

    Ce volume dirigé par Laurent Demanze et Dominique Rabaté prend la mesure de l'oeuvre, et ouvre l'atelier de l'écrivain. On y trouvera un ensemble de textes d'Emmanuel Carrère, articles, scénarios inédits, correspondances, un cahier iconographique, des témoignages d'amis et d'écrivains, des études critiques.

  • Comprendre l'autisme pour mieux l'accompagner ou le vivre Votre enfant ou l'un de vos proches a été diagnostiqué autiste ? Vous souhaitez en savoir plus sur cette maladie, connaître les organismes qui peuvent vous aider et les différentes méthodes qui existent, lire des témoignages de malades comme de leurs proches ? Comprendre l'autisme pour les Nuls est fait pour vous.
    Les différents traitements seront passés au crible, les auteurs vous aideront à faire face à cette maladie. Josef Schovanec, autiste Asperger, et Caroline Glorion, journaliste, vous feront part de témoignages recueillis depuis plusieurs années.
    Josef Schovanec est Docteur en philosophie, polyglotte (il parle 7 langues), ancien élève de Sciences Po et de l'EHESS. De nombreux journaux, dont le Monde, lui ont consacré un article.

  • « Si les Allemands nous arrêtent, moi, je survivrai parce que je suis fort, mais vous, non. » Ces paroles prononcées en 1943 par son père, assassiné à Auschwitz, Serge Klarsfeld ne les a jamais oubliées. Les vivants sont comptables des morts, se convainc

  • Automne 1991 : une véritable fin d'été indien. Et soudain, c'est la tempête du siècle. Terrible, impitoyable, avec des vents de plus de cent noeuds et des vagues de vingt à trente mètres. « The perfect storm » - la tempête parfaite comme dira un météorologiste américain... À Gloucester, dans le Massachusetts, Bobby Shatford a longuement hésité avant d'embarquer sur l'Andrea Gail, un bateau de pêche à l'espadon, pourtant réputé pour sa robustesse, son efficacité et la compétence de son capitaine. Bobby Shatford et les cinq autres hommes constituant l'équipage de l'Andrea Gail ne reviendront jamais, broyés, dévorés par la tempête. C'est leur histoire et celle des autres équipages que Sebastian Junger a choisi de reconstituer fidèlement, pièce à pièce, à travers les témoignages des survivants et des proches des disparus comme à travers la méticuleuse analyse des données techniques et des rapports officiels. Et la vigueur de son style aidant, ce gigantesque travail, débouche à la fois sur un sommet du reportage et sur une authentique et puissante oeuvre littéraire, tirant de la simple et cruelle réalité des faits un récit digne des plus grands livres de fiction.

  • Si un poète écrit sur une catastrophe à la veille d'un événement désastreux, ce n'est pas un hasard. Si le récit d'une catastrophe débute immanquablement par la veille, ce n'est pas un hasard.
    Chronique tenue du 10 mars au 30 avril 2011, sur la superposition des images, la mémoire des villes, le hasard, la temporalité de la description et les noms propres qui surgissent, fantomatiques, lors d'une catastrophe.

  • Madame Malraux

    Aude Terray

    • Grasset
    • 11 Septembre 2013

    Pianiste talentueuse, Madeleine Lioux a aimé et épousé les deux frères Malraux : Roland, son grand amour, jeune et séduisant, résistant de la première heure, mort en déportation ; puis à la Libération, André,  l´écrivain-ministre-aventurier, le héros ombrageux, le mythe.Cette double Madame Malraux gardera longtemps le silence. Elle attendra ses 98 ans, pour lever un pan du voile qui fit de sa vie un long mystère.Aude Terray a tenté de répondre à la question centrale laissée en suspens : qui est vraiment la femme qui a vécu vingt ans avec une légende, et sur laquelle les biographes ne s´attardent jamais ? Qui se cache derrière l´image de la douce et pudique épouse ? Comment a-t-elle vécu la passion, les honneurs, le luxe - mais aussi les tragédies, les drames familiaux, les désillusions ? Pourquoi et comment, l´épouse bafouée deviendra-t-elle face à la postérité, et en l´emportant sur les autres compagnes de  l´auteur de  La Condition humaine, l´unique et légitime « Madame Malraux » ?A partir d´une série d´entretiens et d´une patiente recherche dans les archives et les confidences de quelques proches, Aude Terray révèle au grand public quelques secrets de celle qui fut aimée des frères Malraux, et qui les aima avant de se reconstruire sans nostalgie ni amertume.               L´histoire d´un fascinant imbroglio familial et amoureux.               La vie de Madame Malraux est un roman.

  • De 1939 à 1945, le monde entier s'embrase, des neiges de Finlande aux sables du désert de Libye, des îles du Pacifique aux plages normandes, des hauts plateaux d'Éthiopie aux mornes steppes russes. Une guerre totale menée sur terre, sur mer et dans les airs, qui n'épargna pas les populations civiles bousculées, déplacées, contraintes au travail forcé, pillées, bombardées, massacrées, exterminées.
    Cette histoire de la Seconde Guerre mondiale est à la fois une explication et un récit.
    Sans négliger la narration des combats, elle accorde une large place aux enjeux idéologiques, politiques et stratégiques, à la propagande, et souligne le poids déterminant de l'économie ou des technologies, en évoquant la mobilisation des sociétés en guerre et les affres de la vie quotidienne. Des états-majors aux champs de bataille, des témoignages des principaux acteurs aux souvenirs des plus humbles victimes, ce livre nous entraîne au coeur du drame, à jamais gravé dans les mémoires, qui coûta la vie à 60 millions d'êtres humains.

  • C'est en effet d'une prison que Taslima Nasreen lance ces émouvants textes-messages. D'une prison rebaptisée safe house, où le gouvernement indien l"a tenue enfermée depuis novembre 2007 sous prétexte d'assurer sa protection. D'abord assignée à résidence


  • Chaque enfant porte en lui une joie immense. Mais en grandissant, cette formidable ressource intérieure qui permet d'affronter la vie s'amenuise si elle n'est pas préservée. Antonella Verdiani nous donne les clés pour que nous puissions renouer av

  • PMA, mon combat pour la vie

    Julie Larnaud

    "Avoir recours à la PMA (Procréation Médicalement Assistée) est bien plus fréquent qu'on le pense de prime abord. C'est aujourd'hui en France plus d'un couple sur cinq qui s'y trouve confronté.

    En partageant son expérience, Julie Larnaud a voulu rendre ce parcours compréhensible au plus grand nombre : des familles qui découvrent le processus et sont submergées de questions, aux néophytes qui cherchent à comprendre ce par quoi passent leurs proches.

    Des explications techniques aux approches psychologiques, vous découvrirez un témoignage profond, sincère, douloureux mais ô combien universel : l'accès à la parentalité.

    Julie Larnaud dresse son parcours, étape par étape, des inséminations aux FIV, mais elle se penche également sur les grandes problématiques du sujet : comment concilier PMA et poursuite du travail ? Quel suivi psychologique est proposé aujourd'hui ? Comment choisir d'en parler autour de soi ou de taire son parcours ? Quel impact sur les relations familiales et de couple ?"

  • Des vies « sans défaite ni combat », dans tout ce que lordinaire peut offrir de merveilleux pour celui qui sait observer, ressentir et dire le moindre souffle, la plus infime palpitation. Nicolas Kurtovitch compose ici lun de ses recueils les plus personnels où souvenirs, contes et réflexions poétiques sentremêlent. Tisserand, il noue un à un les fils des mémoires et des instants vécus ou imaginaires pour nous dire limportance dêtre au monde en pleine conscience, de transmettre, de célébrer le pouvoir de la littérature et de lhumanité

  • Une raison de vivre

    Veronique Hering

    Si pour la plupart des gens Noël représente les fêtes en famille, les yeux des enfants qui pétillent en ouvrant les cadeaux, les repas festifs, il n'en est rien pour Lyse. Ce jour-là, son monde s'est effondré, Parti en éclat en une fraction de seconde. 
    La perte subite et inattendue de la personne qui comptait le plus au monde la laisse anéantie.
    Mais il faut continuer à vivre. Reprendre le cours de la vie malgré la douleur.
     Par un matin humide de janvier, Lyse reprend le chemin du lycée comme si de rien n'était.
     Même si elle ne laisse rien paraître de son mal-être, la souffrance et la culpabilité la rongent petit à petit de l'intérieur.
    Se recueillir le long des sentiers littoraux varois et contempler la mer l'apaisent. Mais comment faire face à ce deuil impossible ? Comment se reconstruire ? Ou trouver la force de continuer à vivre ?
    Une rencontre accidentelle va bouleverser sa vie et remettre en question toutes ses certitudes.
     « Une raison de vivre » met à nu toutes les émotions provoquées par le deuil à travers une histoire qui parle de résilience et d'amour où le fantastique vient bouleverser la réalité.

  • 'Ceci est un document, pas un écrit. Il s'agit de la transcription, la plus fidèle possible, de deux carnets de notes que j'ai tenus lors d'un voyage clandestin en Syrie, en janvier de cette année. Ces carnets devaient au départ servir de base pour les articles que j'ai rédigés en rentrant. Mais peu à peu, entre les longues périodes d'attente ou de désoeuvrement, les plages de temps ménagées, lors des conversations, par la traduction, et une certaine fébrilité qui tend à vouloir transformer dans l'instant le vécu en texte, ils ont pris de l'ampleur. C'est ce qui rend possible leur publication. Ce qui la justifie est tout autre : le fait qu'ils rendent compte d'un moment bref et déjà disparu, quasiment sans témoins extérieurs, les derniers jours du soulèvement d'une partie de la ville de Homs contre le régime de Bachar al-Assad, juste avant qu'il ne soit écrasé dans un bain de sang qui, au moment où j'écris ces lignes, dure encore.' Jonathan Littell a passé deux semaines et demie à Homs, au coeur des quartiers opposés au régime syrien. C'est, on le sent page après page, un texte écrit dans des conditions extrêmes, où les protagonistes, à chaque instant, jouent leur vie. Constituant un documents tout à fait unique, véritable enquête sur le terrain, ces carnets témoignent de la vie quotidienne du peuple en révolte de la ville de Homs, de la résistance des déserteurs de l'Armée syrienne libre, et des atrocités commises par les forces gouvernementales.

  • « Francisco Hernández de Córdoba fut nommé chef de l'expédition [...] il s'en alla donner dans une terre inconnue que les nôtres n'avaient pas encore découverte. Il y avait là des marais salants, situés près d'un cap qu'il appela Cap des Femmes parce qu'il y trouva des tours de pierre avec des gradins au sommet desquelles il y avait des chapelles couvertes de bois et de paille contenant des idoles bien rangées qui présentaient un aspect féminin. Les Espagnols s'émerveillèrent devant ces édifices de pierre tels qu'ils n'en avaient jamais rencontrés jusqu'alors, ainsi qu'à la vue des habitants qui étaient richement et élégamment vêtus de petites chemises et de capes de coton, blanches ou colorées, et qui se paraient de plumages, de boucles d'oreille, de broches et de bijoux d'or et d'argent. [...] Poussant plus avant, les Espagnols rencontrèrent des hommes qui, lorsqu'il leur fut demandé quel était le nom du gros village situé près de là, répondirent tectetan, ce qui signifie « je ne vous comprends pas ». Les Espagnols pensèrent que tel était le nom de ce lieu et, déformant le mot, l'appelèrent Yucatán, qui lui est toujours resté. » (Francisco Lopez de Gómara, Histoire générale des Indes)
    À travers les témoignages des grands conquérants et chroniqueurs espagnols du XVIe siècle comme Cortés, Bernal Díaz del Castillo, Gómara, Oviedo, Diego de Landa ou Bartolomé de Las Casas - pour certains traduits pour la première fois en français -, François Baldy nous fait revivre les grandes découvertes et surtout celle du Yucatán (1517-1519).

  • Ils s'appellent Ferrat, Montand, Barbara, Brel, Reggiani, Aznavour, Ferré, Gainsbourg, Gréco...
    Rien ne les rassemble, sinon la musique. Une formidable envie de chanter. Et la nécessité de s'épancher dans des cabarets de fortune, qui, dès la Libération, sortent de terre comme des champignons. Ils se croisent alors. Apprennent à se connaître. S'aiment, se fâchent, mesurent leurs talents. Et ne caressent qu'un rêve : faire entendre leur voix.
    Ils ne sont pas à la mode. Ne font ni dans la chanson de crooner, ni dans les numéros de distraction. Non : ils racontent le mal de vivre. Chantent, les poètes maudits. Fraient avec l'existentialisme. Libèrent les moeurs. Se mêlent de politique. Surtout, ont de drôles de gueules. Tout en leur défaveur ! Et pourtant, ce sont les mêmes qui vont devenir beaux, puissants de charisme, atteints par le panache. Ovationnés par des salles debout. Et bientôt intronisés de leur vivant « monstres sacrés ».
    Les Magnifiques livre le portrait de cette authentique famille, artistique autant qu'humaine.

  • Voici, réunis pour la première fois en français, les textes qui ont permis aux Européens de se forger une image de l'Amérique, dès la fin du XVe siècle. A travers ces lettres de Christophe Colomb, Amerigo Vespucci et Pierre Martyr d'Anghiera (chapelain de la reine Isabelle la Catholique et ami de Christophe Colomb) la découverte d'un nouveau continent va se muer en invention d'un Nouveau Monde. Dans ces lettres, Colomb décrit les terres qu'il vient d'atteindre en s'émerveillant de l'abondance d'or et de richesses, Vespucci identifie un continent et nous offre le premier tableau des moeurs des Indiens. Quant à Pierre Martyr d'Anghiera, il met en récit les découvertes des explorateurs : écrit en latin pour en assurer la meilleure diffusion, ce texte, que l'on pourrait qualifier de « reportage », a eu une influence capitale sur la perception du Nouveau Monde par les Européens.

  • « Femme de gauche, ancienne inspectrice du travail, citoyenne, je suis, comme tant de Français, quels que soient leurs parcours, saisie par les bouleversements qui caractérisent le monde du travail depuis vingt ans. Et je ne me satisfais absolument pas de la manière dont il est traité aujourd´hui.
    Dès lors, surgissent des questions qui touchent à l´essentiel. Comment se fait-il que des salariés, appartenant à toutes les catégories socioprofessionnelles, se suicident sur leur lieu de travail ? Comment en est-on arrivé à un discours exclusivement comptable ou managérial sur ce sujet ? Comment reconsidérer la part qu´il joue dans la construction même de la personne ?
    Assumer une réflexion sur cet enjeu identitaire pour la gauche me semble indispensable à la veille de grandes échéances démocratiques. Penser la question du travail, sans tabous, sans concessions, en reconnaissant aussi nos erreurs ou nos approximations, en allant au fond du sujet, me paraît un exercice utile. Loin des modes ou des références à ce qui pourrait être considéré comme "moderne" ou "ringard". » Anne Hidalgo

empty