• Madame Adina, une dame d'un certain âge, est emmenée en ambulance. De jeunes voisins, Fannie et Cyril, observent la scène en curieux. Plus tard, les enfants apprennent que Mme Adina a été victime d'une agression. Ils s'offrent pour s'occuper de ses chats pendant son absence.
    En entrant chez elle, ils constatent que l'appartement a été saccagé. Au fil des jours, ils découvrent peu à peu chez leur voisine des aspects de son passé que personne ne soupçonnait. Figure haute en couleur et objet de racontars en raison de son allure bohème, Mme Adina viendrait en réalité d'une famille très à l'aise financièrement. De plus en plus intrigués par le personnage, Fannie et Cyril trouvent des indices qui aideront la police à mener son enquête.
    L'agression contre Mme Adina, apprend-on, serait en fait liée au passé communiste de son pays d'origine, en Europe. Mais qu'est-ce que le communisme vient faire là-dedans ? Et qu'est-ce que le communisme ? Voilà un autre mystère à résoudre pour Fannie et Cyril.

    Madame Adina
    Alain Cavenne
    Les Editions L'Interligne, 2017
    ISBN : 978-2-89699-566-0

  • Daniel, prof de théâtre, croise un jour Julie, une ancienne étudiante. Ils se revoient, se fréquentent, forment un couple. Pourtant, persuadé qu'il lui volerait sa jeunesse et sa liberté, Daniel se refuse à tomber vraiment amoureux de Julie. Leur relation va lentement s'effriter.

  • « Les gens sont bien plus caves qu´à plaindre. Il ne leur vient même pas un début de soupçon qu´ils se font bourrer. Un bon jour, il va bien falloir que quelqu´un fasse quelque chose ! [...] La vie me fait des misères, tout le temps. Je ne demande pas grand-chose. La paix, un peu d´affection, la chance de laisser le monde tranquille. Pourquoi des tuiles à tout bout de champ ? Chaque fois que je sors la tête de l´eau, quelqu´un me renfonce, m´empêche de m´emplir les poumons et lancer un cri. J´avale, je tousse, je m´étouffe... Au Mazarin, j´étais peinard. Wasping débarque, je vois venir d´autres vagues. Un bon jour, je vais recracher tout ce que j´ai avalé de travers. Ça va faire un sacré dégât !»

empty