• Rêves, intuitions, anges gardiens... Notre relation à l'invisible est essentielle.Qui n'a pas déjà eu ce sentiment d'être guidé par une force invisible ? Avez-vous alors hésité à en parler, par crainte de ne pas être compris, d'être jugé... ou pire ? Sachez que vous n'êtes pas seul à avoir vécu cette expérience.
    En s'appuyant sur de nombreux témoignages, des récits édifiants et sa propre réflexion de psychanalyste, Marie de Hennezel dévoile l'universalité du lien que nous entretenons avec l'invisible.
    Un lien intime, parfois poétique et qui prend bien des formes. Intuition, rêves prémonitoires, synchronicités, dialogue avec un ange gardien ou une présence protectrice... les chemins vers la prescience d'un ailleurs, d'une possible proximité avec l'au-delà sont innombrables. Au cours de cette exploration unique, il est clairement apparu à Marie de Hennezel que le sentiment de pouvoir compter sur d'autres forces que la sienne est partagé, fondamental... et naturel.
    Psychologue et écrivaine, Marie de Hennezel a écrit de nombreux ouvrages, dont La Mort intime, Croire aux forces de l'esprit...

  • L'adieu interdit

    Marie de Hennezel

    • Plon
    • 15 Octobre 2020

    " Je remets en cause la folie hygiéniste qui, sous prétexte de protéger les personnes âgées arrivées dans la dernière trajectoire de leur vie, impose des situations proprement inhumaines. "Les seniors sont au coeur de la crise que nous connaissons du Covid-19 : 71% des décès directement issus du virus Covid-19 sont des personnes âgées de 75 ans et plus. Les protéger est un objectif politique majeur. Mais si, voulant les protéger, nous les asphyxiions ?
    Marie de Hennezel, dans une dénonciation forte dans
    Le Monde du 4 mai 2020 :
    " Je remets en cause la folie hygiéniste qui, sous prétexte de protéger les personnes âgées arrivées dans la dernière trajectoire de leur vie, impose des situations proprement inhumaines. "
    L'Adieu interdit développe cette dénonciation de la politique de confinement strict des âgés à l'heure du covid-19, leur interdisant embrassades avec leur enfants ou petits-enfants, mots d'adieu, présence de proches. L'accroissement du déni de mort de notre société, la remise en cause des acquis sur la dignité du mourir, la négation du besoin d'accompagnement du mourant dans ses derniers moments, sont les conséquences de cette politique.
    Dans un texte fort, et doux, elle rappelle la nécessité de méditer sur le sens de l'existence, " Et sur une vie où le devoir d'accompagnement de ceux qui vont mourir impose naturellement la présence et les mots d'adieu ".

  • La mort intime

    Marie de Hennezel

    • Lizzie
    • 6 Septembre 2018

    "Ce livre est une leçon de vie. La lumière qu'il dispense est plus intense que bien des traités de sagesse" François Mitterrand
    Marie de Hennezel témoigne de son expérience d'accompagnement de personnes proches de la mort. Expérience à la fois personnelle, lorsque la mort frappe certains de ses amis, et professionnelle, dans le cadre d'une unité de soins palliatifs et d'un service de maladies infectieuses.Elle partage avec nous la richesse et l'émotion des derniers instants de ceux qui restent des "vivants" jusqu'au bout, et qui dans l'humilité et la vérité où les a plongés la souffrance se sont révélés des maîtres.

  • « "Je crois aux forces de l'esprit."
    Éclairer cette phrase, je pouvais tenter de le faire, puisque j'ai eu la chance d'être témoin pendant douze ans de la soif spirituelle de François Mitterrand. Un témoin privilégié, qu'il avait choisi lui-même. [...] Ce n'est pas l'homme public, ni même l'homme privé, que j'ai appris à connaître, mais l'homme intérieur, aux prises avec ses interrogations métaphysiques, curieux des choses de la mort et de l'esprit. L'homme profond, à certains égards mystique, ayant un sens du divin, une expérience sensible de Dieu, qu'il a dû garder toute sa vie au secret. »
    Psychologue, psychothérapeute et conférencière, Marie de Hennezel est l'auteur de nombreux ouvrages, dont La Mort intime, préfacé par François Mitterrand. En tant que chargée de mission auprès du ministère de la Santé, elle a remis deux rapports qui ont contribué à l'évolution des pratiques d'accompagnement de la fin de vie.

  • Un cri du coeur contre la légalisation de l'euthanasie" Soucieuse de vivre et mourir dignement, je porte ici l'inquiétude de ma génération. " Marie de Hennezel a écrit ce livre pour nous faire comprendre que ce n'est pas en légalisant le suicide assisté ou l'euthanasie que l'on va permettre à chacun de mourir dans la dignité. Face à une nouvelle loi qui s'annonce, elle nous encourage à exiger des mesures fortes pour faire appliquer la loi en vigueur, pour humaniser la médecine et rendre réellement plus dignes les conditions de la fin de vie en France. Rappelant que François Mitterrand a toujours été opposé à un droit à la mort, elle interpelle notre gouvernement de gauche, porteur de valeurs de solidarité. Car c'est bien dans la solidarité humaine que s'ancre la mort digne, non dans un geste létal légalisé, que les personnes âgées redoutent, et que nombre de médecins refusent. Sommes-nous prêts à changer de société ? Plus qu'une loi, cela mérite un vrai débat.

  • Des milliers de personnes meurent tous les jours dans l'angoisse, la douleur et l'indifférence. Des personnes qui aimeraient trouver plus de compétence et d'humanité, qui aimeraient être accompagnées. Dans quelques années, avec le vieillissement de la population et les progrès de plus en plus grands de la médecine, nous serons encore plus nombreux à être en fin de vie, des fins de vie souvent longues et médicalisées. Nous avons donc des choix à faire.
    Allons-nous nous organiser pour donner légalement les moyens de disparaître à ceux qui n'ont plus le désir de vivre parce qu'ils se sentent seuls, abandonnés de tous, à ceux qui pèsent sur notre société et dont on décidera peut-être à leur place que leur vie ne vaut plus la peine d'être vécue ? Ou bien choisirons-nous de nous donner les moyens d'une vraie politique de prévention des fins de vie difficiles, en anticipant les problèmes qu'elles poseront, en diffusant largement la démarche palliative et en développant la culture de l'accompagnement, pour une vie digne jusqu'au bout ?
    Marie de Hennezel
    Marie de Hennezel, psychologue et écrivain, est connue par sa réflexion et son combat pour " une vie digne jusqu'au bout ". Chargée de mission auprès du ministre de la Santé, elle a notamment publié Nous ne nous sommes pas dit au revoir (2001) et Le Souci de l'autre (2004), tous deux chez Robert Laffont.

  • On croyait tout savoir de François Mitterrand, et pourtant..." "Je crois aux forces de l'esprit. ' Éclairer cette phrase, je pouvais tenter de le faire, puisque j'ai eu la chance d'être témoin pendant douze ans de la soif spirituelle de François Mitterrand. Un témoin privilégié, qu'il avait choisi lui-même. "
    En retraçant son étonnant dialogue avec l'ancien président de la République, Marie de Hennezel répond aux grandes questions spirituelles que nous nous posons tous. Elle nous montre que l'engagement dans le monde n'est pas opposé à une quête du sens profond de la vie, et peut même s'en nourrir.
    Marie de HENNEZEL est psychologue clinicienne. Pionnière du développement et de la reconnaissance des soins palliatifs, elle a travaillé dix ans auprès des malades avant d'être chargée de mission au ministère de la Santé sur les questions de la fin de vie. Elle a reçu les insignes de chevalier de la Légion d'honneur.

  • La persistance d'une vie amoureuse érotique, quand on avance en âge, demande une évolution de la sexualité. La qualité de la relation compte évidemment beaucoup. Prendre son temps, en laisser à l'autre, explorer une sexualité plus sensuelle, plus ludique, où l'émotion et l'intimité occupent une large place.
    La persistance d'une vie amoureuse érotique, quand on avance en âge, demande une évolution de la sexualité. La qualité de la relation compte évidemment beaucoup. Prendre son temps, en laisser à l'autre, explorer une sexualité plus sensuelle, plus ludique, où l'émotion et l'intimité occupent une large place. Savoir prendre le plaisir tel qu'il est, tel qu'il vient, et ne pas se focaliser sur ce qu'il devrait être... Voilà ce qui caractérise cette sexualité moins pulsionnelle mais plus érotique. Qui n'est pas moins satisfaisante, loin de là. Marie de Hennezel aborde dans ce livre la question encore taboue de la sexualité des seniors. Observant une juste mesure entre pudeur et impudeur, elle sonde le mystère et la profondeur de la vie amoureuse dans ce nouveau chapitre de la vie. Au fil de ses rencontres, de ses lectures, de sa propre réflexion, et même de ses incursions sur des terres lointaines, comme celles du tantrisme ou des arts d'aimer de l'Orient, elle invite le lecteur à un voyage au coeur d'un territoire méconnu.


  • La tendresse est une force, une puissance. C'est un élan du coeur qui invite à vivre autrement, à aimer et désirer autrement.

    En avançant en âge, éclosent de nouvelles émotions. C'est à cette « éclosion » de la tendresse que Marie de Hennezel et Philippe Gutton s'attachent. Il ne s'agit pas d'une tendresse qui aurait été tenue prisonnière pendant la jeunesse, mais la révélation d'un potentiel d'amour que l'avancée en âge rendrait possible. Une découverte en quelque sorte.
    Quelle est la nature de cette embellie de l'âge ? Quelle place y tient la tendresse libérée ? Et quel rôle joue cette libération dans l'accomplissement d'une vie ? Dans cette partition à deux voix, les auteurs explorent le vécu d'hommes et des femmes engagés dans la deuxième partie de leur vie : la connivence douce d'André et Jeanne vivant ensemble depuis plus de 60 ans, la vitalité de Paul qui a 85 ans a toujours « un coeur de jeune homme », ou encore ce jeune couple d'amoureux de 70 ans qui se sont rencontrés il y a quelques mois. Séduction, désir, sensualité, transformation du corps... Nous touchons au noyau de l'intime.
    Au-delà des témoignages bouleversants, l'ouvrage invite à prendre du recul. Partant du constat que la psychanalyse n'a jusqu'ici pas pris au sérieux le concept de tendresse - pourtant central dans le fonctionnement psychique - Philippe Gutton lui donne un nouvel éclairage.
    Un livre lumineux, qui nous invite à comprendre en quoi la tendresse nous porte de la naissance à la fin de notre vie.

  • Vous voulez en savoir plus sur les simples, ces plantes utilisées depuis l'Antiquité pour leurs vertus médicinales ? Vous souhaitez vous familiariser avec leur culture, leur emploi et être accompagné dans la sélection des plantes qui seront utiles à votre santé et à celle de votre famille ?
    Que vous viviez à la ville ou à la campagne, ce petit livre illustré vous guidera vers la création de votre jardin médicinal.

    Plus de 30 fiches botanique vous présentent l'usage traditionnel de ces plantes, leurs propriétés et indications, leurs modes de culture, de collecte, de séchage, de préparation ainsi que leurs usages spécifiques.

  • Dans ce livre d'entretien, la psychologue Marie de Hennezel revient avec Claude Pinault sur les techniques qu'il a instinctivement développé pour aller vers la guérison : l'humour, la pensée positive, la détermination... Tous deux mettent ainsi en lumière le lien étonnant entre le corps et l'esprit. Un livre plein d'espoir sur les forces insoupçonnées de l'être humain, une source d'inspiration pour tous ceux qui font face à l'adversité, au-delà même de la maladie.
    " Un livre plein d'espoir sur les ressources insoupçonnées de l'être humain. " - Nice Matin
    " Un livre court, et juste (...) d'une grande lucidité. " - Blog.lemonde.fr
    " Il faut toujours viser la lune, car même en cas d'échec on atterrit dans les étoiles. "
    En 2005, Claude Pinault se retrouve tétraplégique presque du jour au lendemain. Le diagnostic est violent : c'est une forme sévère du syndrome de Guillain Barré. " Quand il n'y a plus de jus, il n'y a plus de jus. Vous ne remarcherez plus ", lui annonce un médecin. Mais Claude refuse l'inacceptable. Il mobilise toutes ses forces, physiques et mentales, pour vaincre le diagnostic, et petit à petit sortir son corps d'un sarcophage terrifiant.
    Dans ce livre d'entretien, la psychologue Marie de Hennezel revient avec Claude Pinault sur les techniques qu'il a instinctivement développé pour aller vers la guérison : l'humour, la pensée positive, la détermination... Tous deux mettent ainsi en lumière le lien étonnant entre le corps et l'esprit.
    Un livre plein d'espoir sur les forces insoupçonnées de l'être humain, une source d'inspiration pour tous ceux qui font face à l'adversité, au-delà même de la maladie.

  • « Chacun peut préparer sa mort - dont il ne connaît ni le jour ni l'heure - en vivant le plus en accord possible avec ses valeurs, le plus consciemment possible. Chacun peut approcher sa mort les yeux ouverts, si la mort n'est pas niée, si l'entourage l'accepte, s'il y a suffisamment de vérité et d'amour autour de celui qui meurt. Chacun peut faire de sa mort une leçon de vie pour les autres. »
    Marie de Hennezel
    Dans La Mort intime, Marie de Hennezel apportait un témoignage unique sur l'accompagnement des mourants. Bouleversé, François Mitterrand signait la préface de ce livre qui allait toucher des centaines de milliers de lecteurs.
    Qu'est-ce que la vie à l'approche de la mort ? Comment la vivre avec lucidité ? En s'appuyant sur l'expérience de son ami, le philosophe Yvan Amar qui, atteint d'une maladie chronique incurable, a fait le choix d e mourir « les yeux ouverts », Marie de Hennezel poursuit ici son propos et l'amplifie, en osant parler des derniers moments de la vie comme d'une occasion d'éveil. Une réflexion profonde, un formidable message d'espoir, de compassion et d'amour.

empty