• Ángel Morales, armé de sa seule petite valise, se présente à la guérite d'accueil d'une maison de soins. Il espère faire enfin la paix avec son passé, avec la violence et les douleurs de la guerre. Dans ce lieu clos, ce microcosme de la société péruvienne, Angel fait la rencontre de ceux et celles qui, comme lui, manifestent par un désordre psychique la descente aux enfers d'un pays entier.
    Le barrio n'est pas un roman « sur » la guerre et la politique ; c'est un récit universel et intemporel sur l'aliénation et la douleur.

empty